Juste un mot (47)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 03 septembre 2010. dans Monde, La une

Juste un mot (47)

Récemment, Barack Obama se baignait en famille dans les eaux polluées du Golfe du Mexique. Afin de prouver que la marée noire avait reculé, presque sans laisser de traces ? Peut-être, mais il n'en est pas ressorti " blanchi " pour autant, car, ces dernières semaines, le président des Etats-Unis a été la cible de violentes critiques.

On lui a vertement reproché d'occulter les " vrais " problèmes, socio-économiques, notamment ... Autre événement, qui a déclenché une polémique : il vient de donner son accord pour la construction d'une mosquée à proximité de Ground Zero ! Geste hautement symbolique, pour un lieu qui ne l'est pas moins ... L'opposition, bien sûr, a profité de cet " écart " pour appuyer là où ça fait mal, en arguant, par exemple, du second prénom de Barack Obama, Hussein !

Le billet d'humeur de Jacklittle (60)

Ecrit par Jacques Petit le 03 septembre 2010. dans La une, France

Le billet d'humeur de Jacklittle (60)

J’espère que la Rédaction (n’est-ce pas cher Léon-Marc) n’y verra pas d’objection, nous allons élire, avant le jury du prix « Press club, humour et politique » qui se tient le 20 Septembre, la meilleure des « petites phrases ». Et je vous demande de ne pas m’en vouloir, devant le nombre de « petites phrases » sélectionnées, j’ai fait un premier tri, il faut savoir assumer.

Petites phrases, après mon tri :

1/ Eva Joly « Je connais bien DSK, je l’ai mis en examen »

2/ Lionel Luca, député UMP : « Il n’y a pas besoin d’être de droite ou de gauche pour dire des conneries »

3/ Dominique de Villepin : « Le Villepin nouveau sera gouleyant, fort en bouche et il aura de la cuisse »

AIRCRAFT CARRIER. Specimen

Ecrit par Elisabeth Guerrier le 30 août 2010. dans La une, Ecrits

AIRCRAFT CARRIER. Specimen

In men species' indefinite crowd's center
Someone raised up.


In the hazy vision of their reality,
Someone became distinct.

In our ontological junction’s complete indecipherability
Someone gave a familiar formula.


In male extinct voices' confusing echoes
Someone started to address his own call.

Pas perdu à Marseille !

Ecrit par Léon-Marc Levy le 30 août 2010. dans La une, Voyages

Pas perdu à Marseille !

Ce matin encore. A Marseille, mon amour depuis 47 ans. De ma terrasse, je vois ça. C’est beau, c’est laid, somptueux, hideux. Marseille quoi ! Unique en son genre : une compilation de bâtiments hétéroclites, Du Moyen Age au second Empire, puis au post-moderne en passant par le Hausmann, le tout ponctué d’îlots de Tiers-Monde affichant presqu’avec fierté sa crasse et ses puanteurs. Pauvre Rue du Bon-Pasteur, où j’ai habité en 1963-65, et qui était populaire et tranquille !

Des églises à vomir. Que le Bon Dieu nous garde de N-D de la Garde, de la Bonne Mère (Bazar rococo à touristes), de la Cathédrale (les Marseillais l’appellent le pyjama !), des Réformés (Chose verticale et blanchâtre qui défigure le haut de la Canebière et la belle Place des Danaïdes) et quelques dizaines d’autres. Quand une église est belle (et il y en a beaucoup), elle est quasi invisible, noyée dans des barres d’habitation en béton. L’abbaye St Victor, la plus ancienne de France (VIème siècle), splendide et écrasée par les HLM. L’Eglise St Laurent, superbe exemple de roman provençal, mangée par la masse militaire du Fort St Jean et, encore, les HLM ! Et le “Palais” Longchamp, barre nauséeuse de style second Empire, à vous décourager même un touriste hollandais !

AIRCRAFT CARRIER. Corps et biens

Ecrit par Elisabeth Guerrier le 30 août 2010. dans La une, Ecrits

AIRCRAFT CARRIER. Corps et biens

 

Mon  porte-avions a sombré.

Les recherches me poursuivent contre toute attente.

Raclant les récifs, j'extrais quelques débris inqualifiables.

Sur un remix du Requiem inachevé,

Le rythme des commémorations s'accélère

Et les couronnes de volubilis tournent autour de ma taille

----------------------------------Comme des Hula-hoops,

----------------------------------Encerclant mon bien et son corps perdus.

Les mille et une trouvailles de Dédé l'Orthosophe (6)

Ecrit par Eric Thuillier le 30 août 2010. dans La une, Ecrits

Les mille et une trouvailles de Dédé l'Orthosophe (6)

La dernière fois, interrompus par la nécessité de respecter le format auquel nous astreignent les motifs les plus sérieux, nous n’avons abordé que le début d’une conférence de l’orthosophe autour des propositions du professeur P. Benoid. Il avait posé le problème, entrons maintenant dans sa résolution.

Voici une idée destinée à mettre en relation directe le dynamisme bancaire et le règlement des douloureux problèmes cités au début de cette brève étude. Cette relation directe ne saurait, à elle seule, régler tout le problème dans un premier temps. Dans un second elle le réglerait entièrement par ses effets secondaires, qu’il est prématuré d'estimer. Ainsi elle réglerait directement (pratiquement) une part du problème et indirectement la part du problème qui reste, par la mise en lumière, très stimulante pour la psychologie des peuples, de l'évidence des relations entre dynamisme bancaire, plein emploi et natalité.

A Miami (7)

Ecrit par Jean-François Chénin le 30 août 2010. dans La une, Ecrits

A Miami (7)

Céreste (août 2010)

Il est temps de partager nos sentiments et nos actes contre l'ignominie. Prenons date et rompons les liens. Ce qui vient sera à l'opposé de notre nature à espérer une terre sans frontières.

A Naples (Floride), entre le vrai et le faux, il faut choisir mais vrai et faux ne s'opposent pas. La réalité est d'une autre nature, en sustentation.

La mer est là, on ne la voit pas. La mer est là, elle respire à fleur de sable, on ne la voit pas. La mer est là, à vue perdue, on ne la voit pas. A Naples (Floride), la mer est en supplément.

A Naples (Floride), le paysage est bien rangé.

La Petite Fille des Rues (11)

Ecrit par Gilberte Benayoun le 30 août 2010. dans La une, Ecrits

La Petite Fille des Rues (11)

10.

 

Il faisait très beau le 20 juin 1962.

C’était le début de l’été, ma saison préférée, l’année de mes dix-sept ans, je ne les avais pas encore…

Déracinée, arrachée, sans comprendre pourquoi, à ma terre natale, laissant loin derrière moi les soleils, les ciels bleus, les étés et les nuits étoilées de la petite fille des rues algérienne, j’ai enraciné dans les plis de ma mémoire et au fil du temps des particules de vie, des bribes de souvenirs en désordre et en vrac, infiniment d’un lieu à l’autre. De l’Algérie et Tlemcen, ma belle ville romaine où j’ai grandi et je suis née. De Paris où j’habite et la France où je vis depuis l’âge de seize ans. De Marseille et son Vieux-Port, où j’ai vécu cinq ans, après la naissance de ma fille. Et de Grenade l’andalouse, ses jardins de l’Alhambra et nos mémorables vacances espagnoles sous la canicule de l’été 76.

Juste un mot (46)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 30 août 2010. dans Arts graphiques

Juste un mot (46)

Van Gogh a peint toutes sortes de fleurs, iris, roses, glaïeuls, marguerites, bleuets, tournesols ... Sa toile, " Coquelicots ", évaluée à plus de 50 millions de dollars, vient d'être volée dans un musée du Caire. Bien involontairement, " l'homme à l'oreille cassée " se retrouve au coeur d'une nouvelle " affaire Tournesol ", si l'on peut dire ... Curieuse similitude, en tout cas, avec l'album de Tintin, " L'oreille cassée ", où un fétiche arumbaya a été subtilisé dans un musée ethnographique !

Pavot, pas pris ... En effet, les caméras de surveillance ne surveillaient plus grand-chose depuis belle lurette, et le système d'alarme était défaillant ... Une sorte d'invitation au larcin.

Certes, cette toile aura le plus grand mal à être écoulée sur le marché, mais cela pourrait, finalement, constituer la " morale " de l'histoire ... Et comme le disait Arthur Rimbaud, mort à 37 ans, comme Van Gogh, " La morale est la faiblesse de la cervelle " ! Dont acte.

Le billet d'humeur de Jacklittle (59)

Ecrit par Jacques Petit le 30 août 2010. dans Société

Le billet d'humeur de Jacklittle (59)

La hiérarchie de la police britannique prend soin de ses troupes. Elle recommande à ses policewomen et policemen de veiller aux dessous qu’ils portent pendant le service, trop voyants, trop affriolants, trop sexys ??

Pas un mot, pour celles et ceux qui ne portent rien dessous pendant le service ?

Mr Brice Hortefeux, trop occupé qu’il est avec sa politique sécuritaire, notre Pays étant menacé par une horde de ROMS et TSIGANES, notre Ministre de l’Intérieur a d’autres soucis que les dessous de ses troupes.  Ce n’est peut-être pas plus mal, il risquerait de recommander des dessous AUVERGNATS, n’ayant pas énormément de naturistes en AUVERGNE !

<<  335 336 337 338 339 [340341 342 343 344  >>