Le billet d'humeur de Jacklittle (65)

Ecrit par Jacques Petit le 17 septembre 2010. dans La une, France

Le billet d'humeur de Jacklittle (65)

Un « fait du Prince », sans doute pas très important mais très significatif : notre roitelet de Sarkozie s’est offert un luxe qu’aucun citoyen français ne pourrait se permettre.

Lui et sa Cour rapprochée se sont fait ouvrir un lieu strictement réservé aux scientifiques en la matière : pour une visite privée de la véritable Grotte de Lascaux et ses peintures rupestres.

Sans doute s’agit-il là d’un fait anodin, mais on peut néanmoins dire que les Privilèges sont de retour, alors qu’ils avaient été supprimés en 1789.

Si au moins il en avait profiter des élèves, des étudiants, des lauréats des Beaux-Arts, nous eussions pu nous dire : bon, certains de nos concitoyens en ont bénéficié.

Que Nenni ! Son épouse, sa Cour et quelques scientifiques, dont l’admirable Yves Coppens, mais rien au-delà.

Philosophy and faith (English)

Ecrit par Gary Gutting le 15 septembre 2010. dans La une, Religions

Philosophy and faith (English)

One of my jobs as a teacher of bright, mostly Catholic undergraduates is to get them thinking about why they hold their religious beliefs.  It’s easy enough to spark discussion about the problem of evil (“Can you really read the newspaper everyday and continue to believe in an all-perfect God?”) or about the diversity of religious beliefs (“If you’d been born in Saudi Arabia, don’t you think you’d be a Muslim?”).  Inevitably, however, the discussion starts to fizzle when someone raises a hand and says (sometimes ardently, sometimes smugly) “But aren’t you forgetting about faith?”

That seems to be enough for most students.  The trump card has been played, and they — or at least the many who find religion more a comfort than a burden — happily remember that believing means never having to explain why.

Juste un mot (52)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 15 septembre 2010. dans Racisme, xénophobie, La une, Société

Juste un mot (52)

Anne Frank vient de perdre un " être cher ", le marronnier qu'elle évoque à plusieurs reprises dans son " Journal " et qui, tout récemment, n'a pas résisté aux pluies diluviennes, accompagnées de fortes rafales. C'était son " arbre de la liberté ", en quelque sorte ! Depuis sa cachette, elle le voyait traverser les saisons, plein de majesté, et sa présence protectrice lui donnait de l'espoir, beaucoup d'espoir ... Jusqu'à ce mois d'août 1944, où elle fut déportée, avec les siens, au camp de Bergen-Belsen, pour y mourir du typhus, à l'âge de 16 ans.

Cette forme de " résistance littéraire ", de la part d'une jeune fille courageuse et lucide, constitue notre " tronc commun " à tous. Car, à y regarder de plus près, il se pourrait bien que chacun de nos arbres généalogiques soit pourvu d'une branche qui nous relierait au destin de l'adolescente ... In memoriam.

Le billet d'humeur de Jacklittle (64)

Ecrit par Jacques Petit le 15 septembre 2010. dans France

Le billet d'humeur de Jacklittle (64)

Oyez oyez braves gens : dormez tranquilles, déclamait le « moucheur de réverbères » à Paris à la fin du XIXème Siècle, à la tombée de la nuit.

Aujourd’hui c’est M. Bernard Squarcini Directeur de la DCRI (contre-espionnage français) qui nous le dit dans un article paru sur le Nouvel Obs, qui nous indique  d’une manière plus nuancée : « la menace terroriste en France est tout aussi élevée qu’en 1995 ».

Pas moi en tout cas, et sûrement pas une grande partie de la population ne ressentent cette impression. Cela fait-il partie d’un sentiment de peur que l’on veut instiller dans les esprits jusqu’à 2012 ?

Et pour rassurer ou inquiéter le bon Peuple, selon ? Le même Bernard Squarcini aurait été chargé par l’Elysée, qui dément, d’une enquête sur une fuite dans l’affaire Woerth/Bettencourt qui aurait été commise par M. David Sénat, conseiller pénal au cabinet de la ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, au profit  d’un journaliste du MONDE.

Loin de Paris 1. Saint-Malo

Ecrit par Pierre Pachet le 13 septembre 2010. dans Ecrits, La une, Voyages

Loin de Paris 1. Saint-Malo

Ce texte est déjà paru dans "la QUINZAINE LITTERAIRE"

Après avoir traversé des campagnes qui sentent le lisier, quand on arrive en ville puis qu'on tourne le dos aux remparts de Saint-Malo, sur la plage du Sillon, c'est la baie qui se met à vous regarder comme un œil énorme, un fond d'œil concave gris et marin, un fond d'huître nacré rempli d'une eau savoureuse. L'étendue de sable jaune que parsèment de tout petits personnages est une sorte de silence visible, un tableau surréaliste de Tanguy ou de Dali: un monsieur joue avec un chien qui saute pour poser ses pattes sur sa poitrine, un enfant en ciré jaune et bottes blanches à liseré bleu se baisse périodiquement pour ramasser des coquillages. Près de vous, à l'autre extrémité de ce visible qui vous englobe, un oiseau gris à jabot blanc hoche nerveusement sa longue queue et saute de flaque en flaque. Vous, vous avez voulu venir là pour éprouver une absence; et en effet elle est là qui vous dé-réalise. L'absente est là, dans ce magnifique cadre gris, dans la  mer turquoise qui vous fait penser à elle, penser à rien.

La Porte de l'Enfant de Sable

Ecrit par Jean Le Mosellan le 13 septembre 2010. dans La une, Littérature

La Porte de l'Enfant de Sable

Je suis entré dans le monde de Tahar Ben Jelloun par la porte de l’Enfant de sable. J’aurais pu attendre et passer par la porte du Dernier ami, ou celle de sa Mère, mais j’aurais perdu un temps précieux et ajourné tous les plaisirs offerts à ma vue.  Aussi permettez-moi de vous parler de cette entrée, qui s’était imposée à moi depuis bien longtemps déjà.

L’Enfant de sable s’ouvre précisément par une série de portes, aussi poétiques et lumineuses les unes que les autres.  La Porte du jeudi est dite primordiale, jour de marché, de l’échange et de communication,là où tout commence,où on s’habitue peu à peu au rythme du conteur. C’est sans doute le jour où il y a le plus de monde à s’attrouper autour de lui. Alors il en profite pour mettre tout le monde dans sa poche. Suffisamment pour continuer le lendemain à la Porte du Vendredi, « la seule porte qui se déplace et avance au pas du destin », suivie dans la foulée de la Porte du samedi, porte des moments troubles de « l’espace blanc » qui fait appel à « la liberté du lecteur » pour aider le conteur à porter une histoire qu’on sent trop lourde pour lui quoiqu’il ait proclamé, trop vite sans doute « Je suis devenu le livre du secret. »

Les Ragots

Ecrit par Sana Guessous le 13 septembre 2010. dans La une, Média/Web

Les Ragots

« So run honey run, and hide in the wind
And never stop to look inside your mind »

 

D’habitude, je relativise. C’est très à la mode de relativiser. Il paraît même que ça fait « hype » de citer Bouddha. D’être en quasi-lévitation. Le menton et les sourcils doivent flotter, surtout. Après, il faut trouver le bon dosage. Pas évident d’être hype. Tu singes parfois les mauvaises personnes. Les snobs, ou pire, les précieux. Ne pas faire du zèle non plus, donc. Au-delà de dix préceptes bouddhistes, t’es un érudit. Les érudits, c’est triste et moche. Et myope.

MM. Bergé, Pigasse et Niel, il paraît que vous avez re(pris) Le Monde

Ecrit par Peter Gabor le 13 septembre 2010. dans La une, Média/Web

MM. Bergé, Pigasse et Niel, il paraît que vous avez re(pris) Le Monde

Chers Messieurs Pierre Bergé, Matthieu Pigasse et Xavier Niel,

Il paraît, a-t-on entendu dire à droite comme à gauche, que vous avez repris le Monde. Nous en sommes fort aise. Cela fait cinq ans que j'ai ouvert « Design et Typo » sur la plate-forme des Blogs du Monde et après une courte période «TypePad» qui m'a permis d'être parfois en relation avec la famille Le Meur, nous avons été «basculés» sur le moteur WordPress en automne-hiver 2006. « On » nous a expliqué alors que nous allions bénéficier des avancées et des mises-à-jour de WP et qu'il s'agissait là d'une plate-forme autrement plus performante que celle de Six Appart.

Alors je ne vais pas entrer dans le détail des doléances innombrables que nombre de blogueurs du Monde.fr pourraient vous transmettre… mais vous demander juste de considérer l'aspect efficient de l'affaire. Il existe près de 800 blogueurs actifs pour environ 3000 blogs du Monde. Cela représente au bas mot environ 80.000 pages vues par jour. Nous contribuons donc largement à la promotion de la marque « Monde.fr ».

Tant qu'on a la santé 1. Aidant, aide-toi !

le 13 septembre 2010. dans France, La une, Santé

Tant qu'on a la santé 1. Aidant, aide-toi !

Un grand hôpital parisien, il y a quelques années…

Première visite à une parente admise la veille en gériatrie. Les couloirs sont quasi déserts, mais je finis par repérer une stagiaire. "Bonjour, je suis l'Aidant de Mme X. Pourrais-je voir le médecin ?" – "Ah, Monsieur, il faut prendre rendez-vous au Secrétariat." – "Pourrais-je au moins voir une infirmière ?" – "Impossible, elles sont… en transes."

L'HEGP converti en temple vaudou ? Étrange qu'on n'en dise rien dans la presse, mais on nous cache des choses encore plus surprenantes. Peut-être en saurai-je plus en fin d'après-midi…

18 heures. Le couloir est toujours désert. En passant, je jette un coup d'œil à la salle de réunion, pleine à craquer. Tout m'a l'air calme… trop calme, comme on disait dans les westerns. J'avise une fille de salle, et cette fois, je prends les devants : "Je suppose que c'est l'heure des transes ?" – "Oui, il faudra revenir." – "Quand elles seront calmées ?"

Ma chronique et les oeufs brouillés

Ecrit par Martine L. Petauton le 13 septembre 2010. dans Vie quotidienne, La une, Média/Web

Ma chronique et les oeufs brouillés

Texte qui reflète ( déjà ) l'experience, un peu ancienne d'une petite dame qui commence à écrire des chroniques (au Monde.fr) ; cette petite odyssée est dédiée, très fraternellement à tous ceux qui débutent, sont sur le point, rêvent d'écrire dans R.D.T.... Je suis passée, ils passeront !! Garder la distance et l'humour, qui demeurent les ingrédients essentiels de la recette ! Bonne écriture!

 

Ca doit les prendre- les garçons - en se rasant, et nous, les filles, je ne sais trop… Je vais écrire à propos de… et l’envoyer au Monde.fr, chroniques des abonnés ; ce bienheureux système qui nous permet en un tour de passe-passe de nous imaginer journaliste, tout pareil qu’en vrai, mais ce n’est qu’un jeu, comme le garage ou la coiffeuse des petits, avec les piles pour faire le bruit et clignoter.

<<  339 340 341 342 343 [344345 346 347 348  >>