Espagne/Pays-Bas : la mère et sa fille rebelle

Ecrit par Martine L. Petauton le 10 juillet 2010. dans Histoire, Sports

Espagne/Pays-Bas : la mère et sa fille rebelle

Dimanche, la finale de foot oppose les Pays-Bas à l’Espagne… banal ! Un pays contre un autre, direz-vous; pas si vite ! et si l’on allait voir, du côté de l’ Histoire !
16ème siècle : l’ Europe de Charles Quint ; la grande puissance, c’est l’Espagne , auréolée   de  ses Grandes Découvertes – sur «  son Empire, le soleil ne se couchait jamais… «  -  ; de l’Amérique centrale et Andine, aux confins du monde Ottoman ( la Bohême , l ‘Autriche), l’ empire d’ Espagne – on ne disait plus : les Espagnes, depuis les Rois catholiques -  avait dans son bouquet – lointain héritage Bourguignon -  la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg actuels, plus, quelques arpents français… C’est ainsi que Bruxelles, Anvers, brillaient des  mille feux de l’architecture, bavarde et baroque, toute hispanique , en sorte , qu’on admire  encore aujourd’hui , sur « la grand’ place «  de  la capitale belge…

Une âme de Geisha

Ecrit par Jean Le Mosellan le 09 juillet 2010. dans Société

Une âme de Geisha

La France devient-elle la figure de proue du transsexualisme ? Elle cherche à l’être, en tout cas, avec ce décret qui a paru au début de l’année, et qui a fait le tour du monde, dépsychiatrisant les transsexuels, histoire de confirmer son leadership de pays des droits de l’homme.
Phénomène de société ultraminoritaire, ayant suscité peu d’écho dans Le Monde, le sujet n’est pas aussi porteur que la burqa, mais profondément significatif dans le champ identitaire labouré en tous sens, et pas toujours à bon escient.
Le cas du transsexualisme mérite que l’on s’y arrête. C’est la lutte entre la vérité et ses apparences, où le doute existentiel n’est pas permis, mais où l’âme finalement triomphe en dépit des obstacles redoutables dressés sur son chemin.
La sexualité a été examinée sous toutes coutures par nos moralistes, tout en faisant l’impasse sur beaucoup de choses, dont la transsexualité. Peut-être que le sujet leur était inconnu, comme l’Amérique avant Colomb. Continent qui vient justement d’émerger tel un Kratatoa, générant un tsunami certain dont la force n’a pas été toutefois estimée.

Chronique 41 au Monde.fr

Ecrit par Eric Thuillier le 09 juillet 2010. dans Média/Web

Chronique 41 au Monde.fr

Le 27 novembre 2008, le monde.fr a adressé à ses abonnés une invitation à rédiger des chroniques. En septembre 2009, je me suis emparé de cette proposition avec le projet déclaré d’en fournir une à date régulière, chaque mardi des semaines impaires, tel que celui-ci, 6 juillet 2010. Le Monde.fr a depuis ce temps régulièrement publié ces chroniques, ce dont je le remercie, installant entre nous un contrat tacite qui vient de subir une rupture unilatérale.

Ma précédente chronique a été publiée une semaine après son envoi, en même temps que 40 autres, ce qui revient à la rendre illisible, ce qu’elle était sans doute par nature si je me rapporte au fait qu’aucune n’ait paru digne de figurer sur le petit podium à trois places qui distingue les meilleures.

Ce traitement à la brouette de la parole des abonnés, sans un mot d’explication ou d’excuse,  sans réponse à un mail de protestation, est plus que cavalière, ou relève de la cavalerie moderne, genre char Leclerc.

Is Marseille France's next great food city ?

Ecrit par Alexander Lobrano le 09 juillet 2010. dans Gastronomie

Une Table au Sud

In Alexander Lobrano’s new column, Eurofile, the author of “Hungry for Paris” writes about the best tables (and beds) on the continent.

Coming on strong as one of the hippest cities on the Mediterranean after years of being unfairly malfamé, Marseille — France’s second-largest city — is also rapidly emerging as one of the best places to eat in Gaul.

I’ve known and loved this endearing mutt of a town for more than 20 years, but could scarcely believe my eyes — or my palate — on my most recent visit. To be sure, there have always been good places to eat here, but what’s changed everything is an influx of talented and ambitious young chefs who are catering to a swelling cast of affluent, food-mad young professionals. So think bistronomie, or young contemporary French bistro cooking, but with a delicious Mediterranean accent.

Mon Michou...

Ecrit par Sana Guessous le 08 juillet 2010. dans Philosophie, Psychologie, Vie spirituelle

Mon Michou...

Sana GUESSOUS est une journaliste marocaine. La chronique publiée ici est une réaction à une partie des débats déclenchés par le livre de Michel Onfray sur Freud. Merci à Sana pour sa participation à RDT.

La rédaction de RDT

 

I will say the only words I know that you’ll understand, my…

Michelle, The Beatles

 

Une attaque en règle contre la santé

Ecrit par Jean Le Mosellan le 06 juillet 2010. dans France, Santé

Cet article fait suite à une chronique d’abonné du “Monde.fr” publiée à la une du site le 1er juillet

Une attaque en règle contre le système de santé s’est produite le 1er juillet, jour de départ des Français en vacances, avec le soutien étonnant du Monde.fr, par son exposition à la Une du site, avec un  titre on ne peut plus accrocheur La mort et le PIB sonnant comme un polar d’été. Sauf qu’on ne s’y marre pas.

Pour faire sérieux l’auteur a fourni des références aussi vagues que possibles à son travail. La part de 11% du PIB affectée aux dépenses de santé, par exemple, a été donnée par le CNPS dont les lecteurs ne savent pas qu’il se rapporte au Centre National des professions de santé, d’audience plutôt confidentielle. Pour dramatiser, l’auteur prétend tenir de la Sécu le chiffre de 80% du montant électivement consacré à la dernière année de vie.

Good job, Jobs !

Ecrit par Léon-Marc Levy le 06 juillet 2010. dans Technologies, Média/Web

Good job, Jobs !

Aïe ! Je veux dire « I » comme Imac, Iphone, Ipad. Bientôt on pourra même parler de l’IMediapart ou de l’Ireflets du temps ?

Je ne m’en plains pas, je suis un « Apple victim », toujours un des premiers à acheter le nouveau produit venu de Cuppertino. Imac, Macbook, Ipod, Iphone, Ipad, Iphone 4. C’est le « Aïe-porte-monnaie » !  Je ne pousse pas le vice jusqu’à me prosterner à l’entrée des temples les jours de naissance divine. Je ne fréquente ni les sectes ni leurs adorateurs. J’ai vu à la télé naguère un malheureux égaré qui prenait l’avion pour New-York afin d’être le samedi d’ouverture de l’Ipad devant l’Apple Store de la 5th Avenue. Il expliquait qu’il se payait comme ça non pas le produit lui-même mais le bonheur irremplaçable de « la ramener » pendant les 3 semaines en question en exhibant l’objet sacré devant les copains. « T ‘as vu mon Ipad ?  Y’en a pas plus de dix en France ! ». Des esprits mal tournés diront que naguère, les jeunes garçons frimaient plutôt en comparant autre chose qui relevait aussi du Totem…

A Miami (1)

Ecrit par Jean-François Chénin le 05 juillet 2010. dans Ecrits

A Miami (1)

I – Un grand coup de vent a chassé les nuages, rétabli l’aplat bleu instantané du ciel, un ciel brusque, lavé et, à force de le regarder, devenu une planche, une table. Un grand coup de vent a balayé les feuilles, les cartes, ouverts les livres, a fait table rase.  Décidément repartir à zéro, compter les jours à l’envers. Cet envers d’un ciel nu, retourné sur lui-même, ayant ramassé ses plis en bordure d’horizon. Déjà quelques lumières, une différence dans les tons, légère différence qui le sépare du reste du monde, grand aplat fusant de toute sa couleur, qui passe, qui passe forcément, va se rétracter dans un orgasme noir. le ciel est un orgasme et, par magie, éclairé de l’intérieur, de l’intérieur de sa chair devenue violacé, il faut s’y prendre à deux fois pour l’embrasser, se répéter, se dédoubler, jeter loin ce pauvre regard qui nous accroche à lui. Apaiser enfin ce regard en lui.

 

Une nouvelle Bastille à prendre

Ecrit par Sabine Vaillant le 04 juillet 2010. dans Economie

Une nouvelle Bastille à prendre

Après les crises financières et économiques, les interrogations sur celles qui touchent ou vont toucher les banques centrales européennes, viennent les questions sur le sens et l’efficacité des mesures prises ou à prendre.

Les effets d’annonces, les mesures démagogiques, les poncifs de gauche à droite en passant par le centre et les extrêmes, les sommets à vingt ou à huit, n’en finissent pas de lasser. Halte au feu !

Quand tous les signaux d’alarme, les indices économiques et financiers s’allument et qu’ils restent désespérément sur le rouge, il faut faire bouger les lignes, il en va de notre responsabilité.

Mais que diable c’est de notre avenir et celui de nos enfants dont nous parlons ! L’enjeu est grave alors mettons nous à table et cessons de nous voiler la face avec des mesurettes ou des mesures qui préservent tel groupe de pression, telle sphère financière, tel cercle d’influence et que sais-je …encore qui ?

La Sauce d'Hiroshima

Ecrit par Jean Le Mosellan le 02 juillet 2010. dans Littérature

La Sauce d'Hiroshima

Il ne s’agit pas d’Hiroshima mon amour, dont l’éloge n’est plus à faire, mais de la sauce d’Hiroshima. Réduire l’art dAmélie Nothomb à une sauce, c’est un peu exagéré, mais c’est un peu ça.

Jusqu’ici la cuisine d’Amélie Nothomb m’intriguait et m’amusait au plus haut point, mais ce niveau vient d’être dépassé. Avec elle, avant de passer à table, vous êtes prié de laisser votre mauvaise humeur au vestiaire, mais vous n’êtes pas obligé d’y passer non plus. Vous pouvez vous servir de la sauce, dans le métro, ou le TGV, sauf que là on risque de penser que vous êtes un peu maboul de vous marrer tout seul. Pas de cérémonial préalable donc, encore que vous pourriez être enclin à le croire.

Amélie, narratrice dans Ni d’Eve ni d’Adam, revenue au Japon à 21 ans, après une très longue absence parle couramment le japonais. Celui d’une petite fille de cinq ans concocté par une gouvernante nommée Nishio-san, âge auquel elle a dû repartir, son père ambassadeur de Belgique ayant été affecté ailleurs.  Sans accent probablement, s’adressant à son amoureux Rinri, un peu ébahi tout de même par  les limites forcément étroites de son vocabulaire.

<<  355 356 357 358 359 [360361 362  >>