La une

Le Goncourt dans un bocal

Ecrit par Léon-Marc Levy le 08 novembre 2010. dans La une, Littérature

Le Goncourt dans un bocal

"Reflet du Jour"

Le prix Goncourt a été attribué à Michel Houellebecq pour "La Carte et le Territoire".

On en a plein la corbeille DU Houellebecq. Ca fait deux mois que ça a commencé et maintenant avec le Goncourt, ça va durer. Inutile de vous dire mon irritation récurrente devant le déferlement médiatique à chaque parution du bonhomme.

Je m’en pourléchais les babines d’avance. Je suis allé, en grande surface, à Géant Casino (j’y tenais beaucoup à ce que ce ne soit pas en librairie), acheter LE Houellebecq de la rentrée, « La Carte et le Territoire ». Ce n’était pas la perspective de la lecture qui me faisait saliver mais le plaisir que j’allais avoir sans aucun doute à dire tout le contraire de ce que disait la critique dominante : « magnifique » « magistral » « chef-d’œuvre »… En tout cas pour les premières salves de billets publiés, ça s’est gâté après. J’allais "me le faire" le Houellebecq et pas qu’un peu !

Loin de Paris (5). Mitry-Clayes

Ecrit par Pierre Pachet le 08 novembre 2010. dans Ecrits, La une

Loin de Paris (5). Mitry-Clayes

 

Au bout de la ligne B du RER, la gare de Mitry-Clayes. Un dimanche à la campagne. Nous allons vers une maison où a habité Brice Parain, un auteur naguère important et notoire : Essai sur la misère humaine, Essai sur le logos platonicien et Recherches sur la nature et les fonctions  du  langage  (ce  sont  deux  thèses  de  philosophie), De fil en aiguille, Petite métaphysique de la parole. Il mourut en 1971, et c'est comme si le milieu qui avait apprécié ses livres et sa personne avait disparu aussi, à quelques exceptions. Lors d'un séjour à Moscou dans les années 20, Brice Parain avait épousé la cause de la révolution bolchévique, dont il se détacha dans les années 30, et rencontré une artiste russe, peintre et illustratrice, Natalia, qui devint sa femme et scella son lien avec les choses russes. Leur fille Tatiana, qui nous reçoit, a hérité les pommettes de là-bas, les cheveux blonds nattés, le goût des chaleureuses discussions au  fond  des  cuisines. Plusieurs des personnes présentes disent fréquenter des offices orthodoxes, sans être pour autant "messeuses", pour citer un mot utilisé ou inventé par Parain.

Massage à la tronçonneuse

Ecrit par Eric Eymard le 08 novembre 2010. dans La une, Humour, Voyages

Massage à la tronçonneuse

« Masser : pétrir différentes parties du corps ».

Il y a quelques mois, une dame pétrit les différentes parties de mon corps, avec l’application d’un boulanger qui prépare son pain.

Je fus massé au SPA de l’hôtel Hilton-Nordica de Reykjavik. C’était le cadeau d’anniversaire d’Olivier et Thorunn.

En arrivant, un peignoir et une serviette me furent remis. Je devais prendre une douche et me savonner avant d’être relaxé. N’ayant aucune expérience significative des us et coutumes du massage islandais, ni d’ailleurs du massage en général, je me douchai avec mon maillot de bain. Si bien qu’en arrivant dans la petite pièce où se trouvait la table de torture, dissimulée sous l’apparence d’un lit confortable avec draps et couverture, j’étais encore fortement humide. Un détail.

J’avais souhaité être manipulé par une femme.

Reflets de la semaine (2)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 08 novembre 2010. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (2)

Cavalier émérite, Silvio B. aime changer de monture, jeune, de préférence ... En sa qualité de président du Conseil, il se croit invincible. L'épreuve où il excelle est le saut d'obstacles, qu'il se permet de contourner, le plus souvent ! Droit dans ses bottes, il mène une politique " à la hussarde ", au grand dam de ses concitoyens.

Ses nombreuses frasques pourraient constituer une fresque que la morale réprouverait, sans aucun doute ... Sur France Inter, également, les bouffons ont mauvaise presse : après Guillon et Porte, c'est au tour de Gérald Dahan d'en faire les frais. Des avertissements qui " valent " sanctions ! Sur Radio France, en effet, le cahier des charges pèse très lourd, beaucoup plus lourd qu'ailleurs ... La preuve ! Mais, comme disait Coluche : " L'humour a toujours été contre le pouvoir, quel que soit le régime. "

Un autre " humoriste ", Raymond D., réclame aux prud'hommes une somme qui dépasse l'entendement ... Remercié par la FFF, il n'a pas vraiment digéré ce qu'il considère comme une sanction. Un peu de pudeur, que diable ! Est-ce trop demander à celui qui a profité à fond - il n'est pas le seul - d'un sport gangrené par le fric, comme tant d'autres ? Même le successeur de Paul le poulpe, Paul le poulpe 2, aurait été à mille lieues - ou vingt mille, si vous préférez - de pronostiquer une telle volte-face !

Un sourire de mon ami le Lion (9)

Ecrit par Luce Caggini le 08 novembre 2010. dans Ecrits, La une

Un sourire de mon ami le Lion (9)

Dieu merci, je rentre à la maison. Je m’en tiendrai là. Il y a trop longtemps que je faisais attendre Mariela. À dire vrai c’est le seul endroit où je me sais attendu. Cette fois-ci, ce sera un aller simple. Je vais retrouver Mariela. Je ne peux aller que vers une seule personne, Mariela. Je ne peux répondre qu’à la tendresse de Mariela. Mariela viendra m’accueillir à Roissy avec Petit-Pierre.

C'est la vie dans son rayonnement qui vient vers moi. Il suffisait donc d'un saut pour rejoindre les sons de la mémoire du monde des heureux ?

Ce petit garçon qui gigote aux cotés de cette jolie femme me fait un signe. Je n’y tiens plus. Ma petite valise, m’encombre déjà. Réaction du môme de la colo qui arrive au bord de la mer pour la première fois de sa vie. La vie qui s’étend dans le lointain me regarde avec un clin d’œil de compassion dans une version originale du « Saint Sébastien » perdu dans la partie la plus douloureuse de la toile.

Je franchis les quelques mètres qui nous séparent en un bond. Chaque re-trouvaille avec mon fils est une manifestation de petites complicités entre hommes. Il s’enroule autour de moi en poussant des cris de petit singe. Je joue le rôle avec tout mon cœur.

Auschwitz. Reste la question essentielle : Pourquoi ?

Ecrit par Daniel Sibony le 05 novembre 2010. dans Racisme, xénophobie, La une, Histoire

Auschwitz. Reste la question essentielle : Pourquoi ?

(NDLR : Ce texte a été écrit à l’occasion des cérémonies du 60ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz)


Beaucoup se sont étonnés de l'ampleur prise par les commémorations d'Auschwitz. Certes, c'était le 60ème anniversaire, la solennité de la décennie ; ce ne sera pas pareil au 63ème, par exemple. Et puis, un homme qui serait né à cette libération prendrait aujourd'hui sa retraite et aurait de quoi réfléchir. Sur quoi ? Sur ce qu'on peut faire à des humains ? Mais ce qui m'étonne souvent dans toutes ces évocations, c'est l'étonnement : "Comment a-t-on pu faire ça à des humains ? Oui, par exemple, arracher les bébés à leur mère, les jeter en tas et faire passer la pelleteuse ...

Patricio Guzman, "Nostalgie de la lumière"

Ecrit par Elisabeth Guerrier le 05 novembre 2010. dans Monde, La une, Cinéma

Patricio Guzman,

Dans un des plus vastes déserts du monde, seule plaque brune visible par satellite dans l'humidité bleue et blanche de notre planète, six femmes se penchent vers le sol.

Avant elles se sont penchées d'autres femmes suivant  les troupeaux de lamas des nomades précolombiens.

Ici, rien ne survit sauf les traces, la stérilité du désert les tient à la portée de ceux qui les cherchent.

Vers la terre elles apparaissent là où il y a plus de dix mille ans les hommes enterraient leurs morts à la nuit tombée sous ce ciel si pur que les yeux du monde entier viennent y chercher leur propre histoire tombée du ciel à rebours, les boussoles s'affolent, les ondes sonores du Big Bang et les vibrations célestes élargissent les spectres du temps.

Un fil.

Notre XIIIème (3)

Ecrit par Jacques Petit le 05 novembre 2010. dans Souvenirs, La une

Notre XIIIème (3)

Pas trop mal doué pour les études, mais indiscipliné au possible, j’avais néanmoins pu entrer  à l’école commerciale de l’avenue de Choisy dans le 13ème.

Ca me plaisait. Les premiers mois se passaient bien ; il y avait, outre les matières  classiques, des cours d’Anglais, de sténographie, dactylographie, sciences ; là où le bât a commencé à blesser, c’est avec le Prof de sciences ; il exigeait des encres de couleurs différentes  (plusieurs) ; je me suis permis de lui dire que mes parents n’étaient pas très riches, et que cela posait problème.

Il n’a jamais voulu rien savoir. C’est remonté jusqu’au Directeur qui m’a donné un délai : « si, d’ici à 1 semaine, vous n’avez pas les bouteilles recommandées par M. X, vous serez mis à la porte ».

Je suis resté sur mes positions, avec mon entêtement habituel ; je n’en ai jamais parlé à mes parents.

Yitzhak RABIN, en un jour si funeste...

Ecrit par Léon-Marc Levy le 03 novembre 2010. dans Monde, La une

Yitzhak RABIN, en un jour si funeste...

 

"Reflet du jour". Léon-Marc Levy

 

Il y aura quinze ans demain, en un funeste 4 novembre 1995, Yitzhak Rabin, Premier Ministre en exercice de l’état d’Israël, tombait sous les balles d’un imbécile fanatisé par des idéologies ignobles. Ces balles assassinaient en même temps tous ceux qui avaient un rêve chevillé au corps, celui de voir naître un Moyen Orient apaisé, et les hommes de bonne volonté trouver un chemin enfin pour bâtir ensemble un avenir.

"Reflets de la Semaine" (1)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 03 novembre 2010. dans La une, Actualité

 

Dimanche dernier, à Saint-Malo, fut donné le départ de la Route du Rhum, 9e du nom ... Destination Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe. 85 concurrents pour une course transatlantique en solitaire réputée difficile, monocoques et multicoques confondus ! Parmi les skippers, des noms connus, comme Lionel Lemonchois et Roland Jourdain, vainqueurs en 2006, Franck Cammas, Francis Joyon, Thomas Coville ou Michel Desjoyeaux. Des marins - y compris les " sans-grades "- qui, tout au long de la traversée, vont nous faire rêver, c'est certain ... On croise les doigts pour que tout se passe bien, car il ne faudrait pas que les battements d'ailes du papillon que forment Basse-Terre et Grande-Terre les contraignent à affronter de formidables tempêtes !

<<  345 346 347 348 349 [350351 352 353 354  >>