Christian Massé

Christian Massé

Christian Massé, la soixantaine approchant, vit installé en Touraine depuis 1990, après dix huit années passées à Paris. Marié, père de cinq enfants.
A publié sous le pseudonyme de Julien Viaud :


Les inconditionnelles, recueil de poèmes auto-édités, 1984, épuisé.
Les Genêts, saga, éd. Les Lettres Libres, Paris, 1986, épuisé.
Les Rocs et les cendres, récit, éd. Denis Jeanson, Tours, 1995, épuisé.


A publié sous son patronyme :


Entre noir à Jean-Jaurès, éd. Denis Jeanson, 1997.
Le Drôle-au-diable, récit, éd. Le Temps des Cerises, Paris, 2001.
La mesure du temps, anthologie, éd. Denis Jeanson, 2004, épuisé.
La Loire dans tous ses ébats, nouvelle ligérienne, éd. Le Petit Pavé, Brissac, 2007.
La dernière nuit de Josepha, roman, éd; Le Temps des Cerises, 2008.
Les troubadours dans la ville, ouvrage collectif (? De la plume à la dague ?, nouvelle de CM) édité par le Cercle des Porte-Plumes et les éd. Le Manuscrit, 2010


A paraître au 1er semestre 2011:


Les quinze ans du Petit Pavé, anthologie d'auteurs de cet éditeur (? La Loire coule toujours dans mes yeux ?, nouvelle de C.M.), éd. Le Petit pavé
Lettres de Lucien Gerfault à son père, roman épistolaire, éd. Du Cygne.


Collabore aux revues suivantes (et journaux) :


Intrait d'Union (bulletin trimestriel de l'Union des écrivains – que j'ai récemment quittée)
Le Jardin d'Essai (de Simone Balazard)
Plaisir d'écrire (revue autobiographique trimestrielle, Perpignan)
Dialogue et Le Carillon, revues paroissiales mensuelles
La Nouvelle République (quotidien, accessoirement, sous forme de « billets d'humeur »!)
Le café des Arts (bulletin semestriel du Cercle des Porte-Plumes)


A été membre de l'Union des écrivains, pendant 15 ans.
Membre de l'Association des Auteurs et Éditeurs de Touraine, Signature Touraine.
Membre du Cercle des Porte-Plumes (www.porte-plumes.net)
Membre de la Société des Gens de Lettres (depuis fin décembre 2010)

Président de l'Association littéraire La Plume ligérienne (organise des soirées littéraires dans des lieux non institutionnels)