Articles taggés avec: Johan Franot

SIDA, la naissance d’un mythe :

Ecrit par Johan Franot le 17 août 2013. dans La une, Société

SIDA, la naissance d’un mythe :

Années 70 (1972 pour être précis) : Richard Nixon investit des millions de dollars dans la recherche contre le cancer en s’axant uniquement sur l’étude des rétrovirus.

Fin 1970 : les recherches n’ont rien donné, Nixon risque gros vu l’importance des sommes mises en jeu. Aussi l’apparition du SIDA va être le prétexte de délaisser le cancer pour s’axer uniquement sur cette nouvelle maladie (et ainsi faire oublier son échec dans l’étude des rétrovirus).

Parallèlement, les chercheurs du Center for Disease Control (CDC) risquent de perdre leurs subventions s’ils ne trouvent pas rapidement de nouvelles pistes à exploiter. Le SIDA tombe également à pic pour cet organisme.

Dans les faits :

A la fin des années 70, apparaît la libération sexuelle des homosexuels. Ces derniers durant cette période auront une hygiène de vie déplorable, plusieurs partenaires sexuels, aucune protection, avec également l’utilisation de nombreuses drogues et notamment le Nitrite d’Amile (plus communément appelé Poppers).

Ce style de vie va provoquer l’apparition de 2 maladies principales :

– Le Sarkome de Caposi, maladie des vaisseaux sanguins, comparable au cancer de la peau (il est intéressant de noter que cette maladie sera de moins en moins répandue avec la réglementation sur les Poppers).

– La Pneumocystis Carinii qui est une déficience du système immunitaire pulmonaire.

Le CDC s’est saisi de ce phénomène afin de créer une nouvelle maladie qui lui permettra d’obtenir de nouveau des subventions.

Années 80 (1983 pour être précis), le professeur Luc Montagnier pense avoir découvert le virus responsable du SIDA. Ceci dit il n’en est pas totalement certain. Aux Etats-Unis, le Professeur Gallo le devance dans une conférence de presse et déclare qu’il a découvert le virus du SIDA. Le Ministre de la Santé présent à la conférence déclare par la suite que « le virus du SIDA a probablement été découvert ». Le lendemain, l’ensemble des journaux et médias « oublient » le mot « probablement », ce qui conduit à l’évidence VIH=SIDA, tandis que le soir même le professeur Gallo brevette le test de dépistage du VIH et devient millionnaire.