Actualité

Reflets de la semaine (32)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 21 février 2011. dans Monde, La une, France, Actualité

Reflets de la semaine (32)


En cette période de troubles, des ministres de la République " s'envoient en l'air ", profitant des largesses de personnages influents ou de dirigeants " abattus en plein ciel " ... Il est des " amitiés particulières " qui ont de quoi choquer le citoyen lambda, parce qu'étrangères aux affaires.

Toutes ces péripéties, où les espaces, public et privé, se mélangent allégrement, accroissent encore davantage la défiance, déjà grande, des uns vis-à-vis des autres. Car on attend du personnel politique qu'il prenne de la hauteur, alors qu'il se contente, aujourd'hui, de piloter à - courte - vue !

" Comme un avion sans aile ", chantait Charlélie Couture ... " Comme un avion sans aile / j'ai chanté toute la nuit / j'ai chanté pour celle / qui m'a pas cru toute la nuit " ... Et, plus loin, " Oh ! libellule / toi, t'as les ailes fragiles " ... Mais l'insecte en question a l'avantage de posséder quatre ailes transparentes, oui, parfaitement transparentes !

Reflets de la semaine (31)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 18 février 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (31)


Ira, ira pas ? Nicolas Hulot laisse planer le doute ... Eva Joly, la femme venue du froid, commence à s'impatienter et à trouver le temps long. Originaire d'un pays où les aurores boréales sont légion et brille le soleil de minuit, elle ne cesse de scruter le ciel pour y lire des signes, d'encouragement, si possible. Mais, pour le moment, elle ne voit rien venir !

L'animateur d'Ushuaïa, quant à lui, se plaît à souffler tantôt le chaud, tantôt le froid. Rappelons qu'Ushuaïa, la ville la plus australe du monde, est aussi la capitale de la province argentine la plus méridionale, composée, notamment, de la Terre de Feu ... Le chaud, le froid, encore et toujours !

Reflets de la semaine (30)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 04 février 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (30)


C'est avéré, les citoyens s'éloignent de plus en plus de leurs élus, locaux ou nationaux. Pour mille et une raisons, dont la principale est, sans doute, le gouffre abyssal qui sépare leurs paroles et leurs actes. Discours grandiloquents, mais peu éloquents, esprit de caste, teinté de parti pris, " casseroles " et cymbales ... Chaque formation défend, souvent maladroitement, son pré carré. Idées courtes et petites phrases ... Depuis longtemps déjà, l'imagination n'est plus au pouvoir, et le personnel politique, la plupart du temps, en manque cruellement.

La surmédiatisation des " stars " a engendré une sorte de parodie de " spectacle vivant ", où les " artistes ", coachés, comme il se doit, sont souvent désignés à la vindicte publique. Emissions de radio et de télé, où le populisme est roi, magazines et journaux, dont beaucoup ne distillent plus qu'une information superficielle en jouant à fond la carte de la peopolisation, et j'en passe ... Il ne faut donc pas s'étonner que leur crédibilité en souffre, et, par voie de conséquence, les institutions, dans leur ensemble. Bien évidemment, tout cela débouche sur l'une des tares de la démocratie, l'abstentionnisme, qui vient jouer les trouble-fêtes dans de nombreux scrutins.

Reflets de la semaine (29)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 31 janvier 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (29)


Quelle plus belle expression de la verticalité que la forêt ! Vaste temple labyrinthique que supporte chaque essence, majestueuse.

Mais souvenez-vous de la chute de la fable de La Fontaine, " Le Chêne et le Roseau " : " Le vent redouble ses efforts / Et fait si bien qu'il déracine / Celui de qui la tête au ciel était voisine / Et dont les pieds touchaient à l'empire des morts " ... Après la tempête, les arbres lèvent les bras au ciel. Car la bourrasque a eu raison des plus fragiles, entraînant dans leur chute mortelle des compagnons qui ne demandaient qu'à vivre, eux ... L'horizontalité ne sied guère au chêne, au vieux hêtre ou au vénérable conifère ! Des îlots lépreux, faits de pierres, de terre rouge et de racines orphelines, ont surgi soudain de la glèbe, y creusant d'immenses cratères en forme de plaies. Sur l'un des cadavres, on peut lire, gravé, le mot LOVE. Rupture. L'amour déraciné.

Reflets de la semaine (28)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 28 janvier 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (28)

 

Le Recueil des célébrations nationales 2011 mentionnent, entre autres, les noms de Marie Curie, Prix Nobel de chimie en 1911, Georges Pompidou, né la même année, Franz Liszt et Théophile Gautier, qui, tous deux, ont vu le jour en 1811, Blaise Cendrars, mort en 1961, mais Louis-Ferdinand Céline, disparu la même année que le poète, vient d'être rayé des listes ... C'est lui qui s'exclamait, dans " Voyage au bout de la nuit " : " Le monde n'est qu'une immense entreprise à se foutre du monde ". Il avait raison, car, de nos jours, ça continue, d'une manière encore plus accrue !

Céline, " L'homme foudroyé ", comme l'a écrit Cendrars ... Foudroyé par un ministre de la Culture, rebaptisé " ministre de la Censure " par Philippe Sollers. A juste titre.

Reflets de la semaine (27)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 24 janvier 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (27)

Un président du Conseil qui aime trop les jolies femmes, jeunes, voire très jeunes, de préférence, tel l'ogre amateur de chair fraîche ! Silvio B. risque gros, et ses futures soirées seront sans doute moins somptueuses que les précédentes. Au château, " le démon de minuit " aura fait son oeuvre, et toutes les " Cendrillon ", venues en limousines, rentreront chez elles à pied, défaites.

Mercredi dernier, M6 diffusait une " Enquête exclusive " sur le thème " Femmes libérées : cougars, amour, sexe et arnaques " ...Aux Etats-Unis et, plus récemment, en France, des femmes entre 40 et 60 ans ont pris l'habitude de se jeter à coeur et à corps perdus sur leurs proies, des hommes plus jeunes qu'elles. Appelées " cougars ", elles chassent le plus souvent en bandes. Rappelons que le couguar - ou puma - est ce félin d'Amérique à pelage fauve et sans crinière ... Et dans le cas qui nous occupe, sans panache aucun ! Lorsque la misère affective et sexuelle prend de telles proportions, on se dit que les grains de sable qui encombrent les rouages empêchent sérieusement le bon fonctionnement de la machine sociétale !

Reflets de la semaine (26)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 21 janvier 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (26)


Un dictateur chasse l'autre ... L'un, tunisien, a fui sa patrie comme un voleur, l'autre, haïtien, vient de fouler le sol meurtri de son pays en ruine, après 25 ans d'exil. Mais " Bébé Doc " aura-t-il le temps d'endosser l'habit du bon samaritain ? Après avoir été chassé par son peuple, le voilà qui revient, triomphant ... Même si la justice s'en est mêlée - il est accusé de détournement de fonds et d'abus de pouvoir -, son geste sent la morgue à plein nez !

Comme à vous, sans doute, cela me donne des haut-le-coeur ... " Duv-Ali ", " Duv-Alié ", même combat ! De diktat en diktat, d'humiliation en humiliation ... Jusqu'à la révolution. Qu'elle se pare d'oeillets ou de jasmin, elle symbolise l'espoir sous toutes ses formes. Au final, le peuple, muselé, affamé, ne peut que se soulever et gagner. En payant le prix fort, parfois, mais personne n'arrêtera jamais les sans-grades qui veulent entrer dans l'Histoire. Par la grande porte, si possible.

Reflets de la semaine (25)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 17 janvier 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (25)


Cela fait déjà 25 ans que " Le Chanteur " nous a quittés ... Accident d'hélicoptère au Mali, en marge du Paris-Dakar, lorsque celui-ci " foulait " encore le sol africain. L'artiste, qui voulait " Sauver l'amour ", est mort tragiquement, le coeur ensablé. En outre, Balavoine se voulait le porte-parole de la jeunesse, que les politiques ignoraient superbement : souvenons-nous de ce fameux face-à-face télévisé avec François Mitterrand, alors premier secrétaire du PS ! Ce jour-là, son double message - " Vivre ou survivre ", " SOS d'un terrien en détresse " - a été reçu 5 sur 5 !

Ce week-end, c'était l'arrivée du Paris-Dakar, dont le nouveau " terrain de jeu " s'est déplacé en Argentine et au Chili, dans un nuage de poussière qui a tout recouvert, même les rêves d'évasion les plus fous ! Adieu, autos, motos, camions, quads ... Nature et autochtones, dormez tranquille, la caravane est passée !

Reflets de la semaine (24)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 14 janvier 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (24)


Au PS, la primaire aura finalement lieu les 9 et 16 octobre ... D'ici là, de nombreux concurrents, c'est sûr, rejoindront les starting-blocks. A n'en pas douter, l'épreuve sera très disputée, et le vainqueur pourra enfin emprunter la dernière ligne droite, celle qui mène à l'élection de 2012. Les paris sont ouverts, mais j'ai le sentiment que le parcours sera tout, sauf linéaire ... Que le meilleur gagne !

Le 8 janvier dernier, à Jarnac, il y avait du beau monde pour commémorer le 15e anniversaire de la mort de François Mitterrand. Au tout premier rang, épine contre épine, Martine Aubry et Ségolène Royal. Cette dernière, plus opportuniste et mitterrandienne que jamais, souhaiterait succéder à son mentor. On en est là pour le moment ... Alors, nouveau coup de Jarnac " à la Royal ", pour que perdure le mythe ?

Son ex, lui aussi, sur la ligne de départ, commence à récolter les fruits de son opiniâtreté. En effet, les derniers sondages lui sont plutôt favorables. François Hollande espère ainsi mettre le feu aux poudres, car, on le sait bien, il faut se méfier des volcans endormis, comme ceux d'Auvergne, situés à une encablure de la Corrèze : pour une raison inconnue, ils peuvent à nouveau se manifester et occasionner d'importants dégâts !

Reflets de la semaine (23)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 10 janvier 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (23)


Une biographie d'Ernest Hemingway, signée PPDA, sortira prochainement en librairie ... Mais, après en avoir lu les premières épreuves, certains journalistes l'ont accusé de plagiat. Diable, comment est-ce possible ? Pour qui sonne le glas ? L'auteur de " En avoir ou pas " écrivait dans " Mort dans l'après-midi " : " D'une utilisation imprécise, tous les mots ont perdu leur tranchant ".

A propos de " belles lettres ", souvenez-vous du dossier de presse consacré à la rentrée scolaire 2009 et concocté par Luc Chatel, ministre de l'Education ... Truffé de fautes, le document officiel ! Récemment, le même Luc Chatel a déclaré, en évoquant le parler peu académique du président de la République, que ce dernier rejetait le style " amphigourique " ... Rien que ça ! Le laisser-aller langagier de Nicolas Sarkozy est devenu légendaire, et on ne s'en offusque même plus. Si les dirigeants prennent de telles libertés avec la langue, le pays tout entier, à l'intérieur comme à l'extérieur, risque d'en pâtir.

<<  57 58 59 60 61 [6263 64 65  >>