Et ces mots essaimés au haut des monts

Ecrit par Gérard Leyzieux le 17 mars 2018. dans La une, Ecrits

Et ces mots essaimés au haut des monts

Et ces mots essaimés au haut des monts

Ils s’immobilisent au fil dithyrambique des amours

Jusqu’au mutisme ils défi(l)ent en invocation des sons

Syllabe erre sur terre à la recherche de son partenaire

Forme solitaire émerge du désert. Un appel à plaire

Pendent alors aimés mots de tous ces jours assommés

Cri soudain d’oiseaux sur l’émotion de l’attente

Rien ne se voit sinon l’arrondi du dit si beau

Son œil enregistre la trace de la colline démontée en vallée

Pendant que le geste ex/imprime lettres en guirlandes

Encore une farandole de mots semés de long en large

Ils sont émis informes et gondolent leur apparence sous l’expression de la pensée

Mots essaimés puis malmenés jusqu’au débouché du rejet

Où langues s’emmêlent en une respiration commune à tout échange

A propos de l'auteur

Gérard Leyzieux

Né en 1953 à Rochefort-sur-Mer, Gérard Leyzieux écrit principalement de la poésie. Primé à plusieurs concours français et internationaux, il publie ses textes dans des revues papier en France ainsi qu’à l’étranger (Canada, Roumanie, Belgique). Il publie ses mots modelés à l’émotion dans la mobilité du son également sous forme électronique dans les revues comme Paysages écrits, Haies vives, FPM (Festival Permanent des Mots) et contribue régulièrement à plusieurs sites parmi lesquels :

www.le-capital-des-mots.fr

http://www.refletsdutemps.fr

http://www.falbalapat.com/ (Variations d’une plume)

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.