Le cocher du fiacre rescapé !

Ecrit par Ahmed Khettaoui le 02 mai 2015. dans La une, Ecrits

Le cocher du fiacre rescapé !

Simultanément à ce que nous pensons parfois que les polissonneries surgissent, souvent comme une étreinte du même genre ; alors que c’est faux. Donc il faut mieux – à mon sens – se taire et laisser le battement du cœur hors sac, spontanément, ainsi que nos contraintes pour mieux préserver nos mœurs contre une éventuelle contamination ou toutes roueries ou tout être affable rescapé !

Ce troc n’enlace jamais, à jamais la pureté des Anges, des cœurs Saints, purifiés, et affables au vrai sens du terme.

L’affabilité ne se pèse pas en or, ni en argent ni en bronze, ni d’un passage subtil.

Cette perle loyale est un partage, voire une traversée mondaine qu’on traverse, hélas, quotidiennement, contre notre gré, et qu’on savoure en plein désert mondain aussi !

Alourdir les dégâts c’est bien se vautrer et compromettre « l’illicite » même émotionnel en dépit de l’habileté, en elle-même si on veut bien prédire le mieux, voire le positif.

L’ingéniosité a toujours ses règles et ses formes humaines, quoiqu’on arrive des fois à des situations impétueuses qui nous guident vers une rive pochardée.

Allons tout doucement ; calmement.

Cette vie bas est un fiacre est que chacun de nous à sa destination et sa destinée. Vêtons tous nous notre contentement car tout est éphémère dans cette bas-vie sans abri.

A propos de l'auteur

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.