Le roseau plie sous l’oiseau

Ecrit par Gérard Leyzieux le 01 octobre 2016. dans La une, Ecrits

Le roseau plie sous l’oiseau

Le roseau plie sous l’oiseau

Puis se redresse à son envol

À côté une scène identique se déroule

Sous le soleil de mai les fleurs des arbres

Neige des pétales sous le vent d’océan

Au matin revenu d’autres fleurs sont apparues

D’autres oiseaux ou les mêmes sont revenus

Sous les nuages blancs les percées du bleu

Bruits sourds, bruits perçants, des bruits repris

Brefs ou longs les sons emplissent ton oreille

Il te semble les connaître depuis longtemps

Odeurs aussi t’enrobent de leurs douceurs

Déchirure de la page déjà écrite, déjà lue

Tu veux en écrire une nouvelle aux mots nouveaux

Mais ces manifestations d’un présent dépassé te perturbent

La pendule sonne midi indifféremment des jours

Et tu tires toujours tes mots du même dictionnaire

Tu découvres l’aurore du nord au soleil d’or

Tu couvres le crépuscule du lac de ton regard ému

Frôlent les eaux qui frisent les oiseaux

Poursuite des heures écoulées au profit à venir

L’oiseau sur le roseau sous ton œil abattu du déjà-vu

Hier, avant-hier, il y a une heure et demain

Se mélange les présences cernant tes paupières

Où tourner la tête, qu’en décrire de ce temps

La page n’est jamais blanche sous tes illusions

La page marquée du sceau de sa recomposition

Ta page où s’épanchent les phrases de tes visions

Enchaîne l’inconnu de tes dires que tu relies avec ta mélancolie

Quand une plume vient atterrir sur elle

Au souffle imperceptible elle s’envole puis à nouveau atterrit

Les fleurs ont perdu leurs pétales colorés

La pluie est arrivée sur ton automne mordoré

Alors qu’un trop-plein d’existences s’empare de tes journées

Passent les nuages blancs et gris lourdement moutonnés

Laissant trace de leurs ombres sur un chat

Qui, endormi sous la ronde des temps, se prélasse en la bulle de ses oublis

A propos de l'auteur

Gérard Leyzieux

Né en 1953 à Rochefort-sur-Mer, Gérard Leyzieux écrit principalement de la poésie. Primé à plusieurs concours français et internationaux, il publie ses textes dans des revues papier en France ainsi qu’à l’étranger (Canada, Roumanie, Belgique). Il publie ses mots modelés à l’émotion dans la mobilité du son également sous forme électronique dans les revues comme Paysages écrits, Haies vives, FPM (Festival Permanent des Mots) et contribue régulièrement à plusieurs sites parmi lesquels :

www.le-capital-des-mots.fr

http://www.refletsdutemps.fr

http://www.falbalapat.com/ (Variations d’une plume)

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.