Média/Web

"Vieux Papiers" : Louise Michel et "le Voleur"

Ecrit par Eric Thuillier le 08 octobre 2010. dans La une, Média/Web, Histoire

Au temps des décharges sauvages en bord de route, dont le contenu s’offrait au regard de cyclistes dans mon genre qui ne martyrisent pas trop les pédales, j’ai fait parfois des haltes pour ramasser quelques vieux pots, quelques vieux livres. Ma plus belle trouvaille, cela ne s’invente pas c’est pourquoi j’en fais part dans la série «Vieux papiers», a été celle d’une poignée de journaux publiés dans les années 1880 dont le numéro visible faisait sa une de la nomination du préfet Poubelle dans le département de la Seine.

Ce journal,  «LE VOLEUR», à 130 ans de distance, a quelques parentés avec le nôtre, il déclare en incipit : je compile. Dans son numéro du 29 juin 1883, il rend compte du procès de Louise Michel. Il marque assez nettement, mais sans effet de manche, son opinion négative face aux idées révolutionnaires mais prend la peine de citer très largement des propos qu’il condamne. C’est une leçon pour les journalistes de notre époque qui semblent essentiellement occupés à écouter aux portes, à décocher courageusement des coups de pieds aux gens qui sont à terre, à s’esbaudir (comme dans le Monde la semaine dernière à propos du procès Chirac) de leur merveilleuse audace, bien plus qu’à jouer un rôle de transmetteurs, de médiateurs, de révélateurs.

Le Naulleau Nouveau est arrivé !

Ecrit par Eric Eymard le 08 octobre 2010. dans La une, Média/Web

Le Naulleau Nouveau est arrivé !

 

Samedi soir dernier "je n'étais pas couché" et je m'en félicite.

Les joyeux drilles de l'émission presque éponyme nous avaient offert un grand moment de télévision. De ceux qui devraient tourner en boucle sur le Net pendant quelques semaines et donner lieu à de croustillants commentaires.

La cause de ce probable intérêt médiatique à venir ? Le dépit des deux magistrats autoproclamés de la littérature et du spectacle, privés de leur réquisitoire enflammé faute d'avoir pu discipliner deux accusés rebelles : Daniel Auteuil et Isabelle Mergault.

Et quand je dis "dépit", j'euphémise.

La véritable histoire d'Anastasia

Ecrit par Virginie Holtzer le 22 septembre 2010. dans La une, Média/Web, Société

La véritable histoire d'Anastasia

Ce cher Anastase Ier… Le malheureux n'a été Pape que durant deux ans, jusqu'en l'an de grâce 401. Personne ne se souvient de l'homme qu'il fut ni à quoi, véritablement, il a bien pu ressembler. Son nom reste pourtant gravé dans l'histoire d'Occident et l'histoire de France : Anastase fut le premier à inaugurer dans le monde chrétien ce que l'on nomme communément (quand on le peut) la censure. Celle-ci prit le nom d'Anastasie. On peut comprendre que ce fort joli prénom d'alors, se retrouvant associé sans préavis à un concept si épineux, tombe lentement mais sûrement en désuétude… "Censure, viens mettre le couvert !".

L'histoire de la censure est cependant beaucoup plus vieille que cela – en sont témoins les bas-reliefs égyptiens rendus illisibles à coups de burins bien affûtés. Les premiers égyptologues crurent à un criminel vandalisme jusqu'à ce que celui-ci se révèle si "organisé" que l'hypothèse d'une censure de l'époque dut être (prudemment) soulevée.

Les Ragots

Ecrit par Sana Guessous le 13 septembre 2010. dans La une, Média/Web

Les Ragots

« So run honey run, and hide in the wind
And never stop to look inside your mind »

 

D’habitude, je relativise. C’est très à la mode de relativiser. Il paraît même que ça fait « hype » de citer Bouddha. D’être en quasi-lévitation. Le menton et les sourcils doivent flotter, surtout. Après, il faut trouver le bon dosage. Pas évident d’être hype. Tu singes parfois les mauvaises personnes. Les snobs, ou pire, les précieux. Ne pas faire du zèle non plus, donc. Au-delà de dix préceptes bouddhistes, t’es un érudit. Les érudits, c’est triste et moche. Et myope.

MM. Bergé, Pigasse et Niel, il paraît que vous avez re(pris) Le Monde

Ecrit par Peter Gabor le 13 septembre 2010. dans La une, Média/Web

MM. Bergé, Pigasse et Niel, il paraît que vous avez re(pris) Le Monde

Chers Messieurs Pierre Bergé, Matthieu Pigasse et Xavier Niel,

Il paraît, a-t-on entendu dire à droite comme à gauche, que vous avez repris le Monde. Nous en sommes fort aise. Cela fait cinq ans que j'ai ouvert « Design et Typo » sur la plate-forme des Blogs du Monde et après une courte période «TypePad» qui m'a permis d'être parfois en relation avec la famille Le Meur, nous avons été «basculés» sur le moteur WordPress en automne-hiver 2006. « On » nous a expliqué alors que nous allions bénéficier des avancées et des mises-à-jour de WP et qu'il s'agissait là d'une plate-forme autrement plus performante que celle de Six Appart.

Alors je ne vais pas entrer dans le détail des doléances innombrables que nombre de blogueurs du Monde.fr pourraient vous transmettre… mais vous demander juste de considérer l'aspect efficient de l'affaire. Il existe près de 800 blogueurs actifs pour environ 3000 blogs du Monde. Cela représente au bas mot environ 80.000 pages vues par jour. Nous contribuons donc largement à la promotion de la marque « Monde.fr ».

Ma chronique et les oeufs brouillés

Ecrit par Martine L. Petauton le 13 septembre 2010. dans Vie quotidienne, La une, Média/Web

Ma chronique et les oeufs brouillés

Texte qui reflète ( déjà ) l'experience, un peu ancienne d'une petite dame qui commence à écrire des chroniques (au Monde.fr) ; cette petite odyssée est dédiée, très fraternellement à tous ceux qui débutent, sont sur le point, rêvent d'écrire dans R.D.T.... Je suis passée, ils passeront !! Garder la distance et l'humour, qui demeurent les ingrédients essentiels de la recette ! Bonne écriture!

 

Ca doit les prendre- les garçons - en se rasant, et nous, les filles, je ne sais trop… Je vais écrire à propos de… et l’envoyer au Monde.fr, chroniques des abonnés ; ce bienheureux système qui nous permet en un tour de passe-passe de nous imaginer journaliste, tout pareil qu’en vrai, mais ce n’est qu’un jeu, comme le garage ou la coiffeuse des petits, avec les piles pour faire le bruit et clignoter.

Miniatures

Ecrit par Sana Guessous le 06 septembre 2010. dans La une, Média/Web, Société

Miniatures

And the children call him famous,

what the old men call insane,

And sometimes he’s so nameless,

That he hardly knows which game to play…

Which words to say…

Lather, Jefferson Airplane.

 

T’y vas à reculons, comme à un enterrement. Même pas. Les enterrements, tu trouves ça poilant. Ces petites paires d’yeux désemparés, noyées dans ces gueules longues et livides ; sur les fronts, tu les vois presque tourner, les comptes à rebours.

La Nuit du Point-Virgule

Ecrit par Martine L. Petauton le 03 septembre 2010. dans La une, Média/Web, Humour

La Nuit du Point-Virgule

Il avait fait orage, et je peinais à m'endormir, dans la nuit banalement noire de mon vert Limousin, enjauni par la touffeur ; ce soir, Il m'avait dit - sur Skype - : « tu as vu ! Tu en mets, des points-virgules !  Pourtant, on est plutôt dans leur obsolescence ! ». Comment bien dormir après ça ? Chroniquer, ponctuer, point-virguler, ne plus point-virguler … Quel chantier ! Et Il avait ajouté : « moi, c'est plutôt les points d'exclamation ... »

Je me retrouvais, glissant, comme dans cette machine à remonter le temps, chère à Wells (points virgules, lui aussi ?) et croisais, dans cette nébulosité propre au « sommeil d'entrée »,  quelques Egyptiens bariolés, me faisant un bras d'honneur : « Ponctuation ? Nous ? Non ! Merci. ».Il me fallut entendre déclamer du grec ancien, pour comprendre, qu'en plus de la monnaie, de la démocratie et, en prime, d'un peu de musique, ces gens là avaient apporté la ponctuation. C'est à dire, d'après mon Wikipédia : des signes graphiques, servant à ordonner le discours.

A Reflets du Temps, on est verni !

Ecrit par La Rédaction le 27 août 2010. dans La une, Média/Web

A Reflets du Temps, on est verni !

Notre Web Magazine s’installe dans ses nouveaux « locaux ». L’aventure est affaire de passion, entreprise et menée par des femmes et des hommes très divers dont beaucoup ne se sont jamais rencontrés ailleurs que sur le Web. Tous partagent cependant des valeurs et des passions fondamentales qui font le plus solide des liens : goût du débat, volonté d’être au cœur de la Cité, combat des Lumières, engagement intellectuel, amour de l’écriture, des écritures, refus des totalitarismes, des dogmatismes aveugles de l'intolérance et de l’injustice.

Nous n’avons pas d’appartenance politique partisane. On peut trouver sur « Reflets du Temps », côte à côte, deux textes défendant avec la même fougue deux positions parfaitement contradictoires. Notre cohérence, notre identité, nous ne la tenons que de notre adhésion sans faille à la charte qui encadre ce magazine et dont le cœur est dans l’esprit de la fameuse citation apocryphe de Voltaire : « Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous ayez le droit de le dire. »

C'est sérieux la philosophie sous pseudonyme ?

Ecrit par Jean Le Mosellan le 13 août 2010. dans Philosophie, La une, Média/Web

C'est sérieux la philosophie sous pseudonyme ?

La critique de la raison sexuelle de Kant, entreprise par Jean-Baptiste Botul, n’a rien de pur. Mais la reprise de son argumentaire par Bernard-Henri Lévy dans son dernier livre De la guerre en philosophie, a déclenché un véritable séisme médiatique dont l’épicentre semblait se situer dans les locaux du NouvelObs.

Botul est le pseudonyme de Frédéric Pagès, talentueux journaliste au Canard enchaîné, et philosophe niveau agrégation, ayant commis aussi un Nietzsche des plus intéressants. Botul est l’équivalent d’un avatar pour ses jeux philosophiques, à l’instar de chacun d’entre nous pour le monde des jeux en ligne. Le choix d’un avatar et d’un pseudonyme en est la condition indispensable.

<<  3 4 5 6 7 [89  >>