Suis-je un métèque ?

Ecrit par Jean Le Mosellan le 29 mai 2010. dans Média/Web, Société

Suis-je un métèque ?

La chronique qui suit est une réponse à une réaction d’un abonné du “Monde.fr”, nommé Stephen Lendon, qui mettait en cause Jean Le Mosellan en déformant son nom. (voir la chronique et la réaction : Sulfurique est l’amour d’une kapo)

N’importe qui se cachant sous de multiples pseudonymes peut dire, depuis quelque temps, n’importe quoi dans les “Chroniques d’abonnés” comme dans les réactions, faisant d’elles des sacs de crabes, s’agitant si bruyamment qu’ils produisent une rumeur de fond agaçante.

Cette rumeur se répand en toutes directions, y compris dans celle interdite par la Charte des abonnés du Monde.fr. Je ne voudrais pas m’étendre sur des réactions célébrant l’intolérance et la grossièreté, forme et fond, affichées par d’autres chroniqueurs, constamment les mêmes, me visant ad hominem, à défaut de pouvoir attaquer le contenu toujours étayé de mes chroniques ? Ce sont des chroniqueurs sans identité, sans visage, sans adresse électronique. Juste des ombres furtives et cagoulées pour les mauvais coups. quoi d’étonnant, par conséquent, que les bornes de la bienséance soient franchies.

Ainsi Stephen Lendon fait feu de tout bois à mon propos. Façon qui n’a pas pu échapper à la rédaction, qui publie néanmoins une série de ses réactions osées et déloyales, sinon illicites comme celle du 26 mai en commentaire de ma chronique : Sulfurique est l’amour d’une kapo.

Stephen Lendon, faisant allusion à mes origines asiatiques, aussi honorables du reste que mes origines proprement françaises, me traite quasiment de Thaï, en se faisant, sans s’en rendre compte, grossièrement flatteur. Confirmant qu’il est friand par nature de pseudonymes, il me trouve, pour me désigner, un pseudo fleurant bon les patronymes thaïlandais : Jeanlemosellanyocul, dont n’importe qui identifie illico le lien ethnique avec Weerasethakul, palme d’or à Cannes. Comme si on risquait de ne pas saisir son mot d’esprit, il force la dose dans une autres réaction commise le même jour en précisant “Cave canem”.

Sans doute pense-t-il que je n’ai pas mes quartiers réglementaires de citoyenneté française selon les canons maurrassiens. Je ne pourrais donc être qu’un métèque, ayant un statut de métèque comme dans les cités grecques antiques. Sauf que j’ai passé pas mal de temps sous les drapeaux, et fait constamment mon devoir d’électeur.

Comment définit-il l’identité française ?

Le Monde que je lis depuis des décennies n’a jamais encouragé pareille référence ethnique. Peut-être le moment est-il venu de cesser de le lire, car il ne me semble pas que l’écho donné à l’émergence d’une opinion d’extrême droite au sein de ses colonnes soit dans sa ligne éditoriale, respectée depuis Hubert Beuve-Méry.

A propos de l'auteur

Jean Le Mosellan

Jean Le Mosellan

Membre du Comité de rédaction et rédacteur

Médecin

Auteur de nombreuses chroniques au "Monde.fr"

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.