Politique

Syrie : silence on tue

Ecrit par La Rédaction le 11 juillet 2011. dans Monde, La une, Politique

Syrie : silence on tue

Reflet du jour

 

Selon « Human Rights Watch », des soldats et des membres des forces de sécurité syriennes, qui ont déserté, ont dit avoir été forcés de tirer sur des manifestants sans armes sous peine d’être eux-mêmes tués. « Ils prenaient le risque d’être eux-mêmes abattus », explique l’ONG qui a recueilli les témoignages de huit soldats et de quatre membres des forces de sécurité, aujourd’hui réfugiés au Liban, en Syrie et en Turquie. Ils ont fourni des indications précises sur les manifestations et les noms de leurs supérieurs.

Les militaires étaient armés de Kalachnikovs et de pistolets électriques pour réprimer les manifestants, selon eux.

« Leurs supérieurs leur ont dit qu’ils combattaient des infiltrés, des salafistes et des terroristes. Ils ont été surpris de découvrir des manifestants sans armes, sur lesquels ils ont reçu l’ordre de tirer à plusieurs reprises », selon le communiqué d’Human Rigths Watch.

11 juillet 2011 - Remugles

Ecrit par Non Solum Sed Etiam le 11 juillet 2011. dans Racisme, xénophobie, La une, France, Politique, Société

11 juillet 2011 - Remugles

Il y avait quelques nigauds pour penser que, si DSK était candidat à la présidentielle, on assisterait à un déferlement d’attaques de bas niveau contre lui. Vous vous rappelez : le fric, le sexe, la judéité. La personnalité de DSK était en quelque sorte le moteur « inévitable » de ce déferlement et la droite – en la personne de Sarkozy lui-même – avait annoncé depuis des années « le feu nucléaire » sur lui, je l’ai déjà rappelé ici. Eh bien non. Les naïfs peuvent remballer leur matos : Martine Aubry c’est pareil ! L’alcool, le sexe (mais oui, les sites de droite bruissent de la rumeur d’homosexualité) et … ce serait presque drôle si ce n’était navrant : l’Islam !

 

Ce serait presque drôle parce que je suis toujours frappé par ce qui unit, étroitement et toujours, les musulmans et les juifs. Au-delà de leur désolante hostilité – essentiellement liée à un conflit « importé » - il y a en France des gens (et pas seulement de droite !) pour les mettre régulièrement dans « le même sac » - celui de la haine de l’autre. Difficile de trouver une trace de judéité chez Martine Aubry ? Tant pis ! On a trouvé un mari qui, dans l’exercice normal de son métier, a défendu des islamistes ! Donc elle EST islamiste. Ben moi j’ai un ami médecin qui a défendu des repris de justice. Donc il EST …

Reflets de la semaine (69)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 08 juillet 2011. dans La une, France, Politique

Reflets de la semaine (69)


45% des Français ne partiront pas en vacances, cette année ... Ah ! ce " passage obligé " des congés payés, pendant les mois de juillet et août ! Justement, des vacances d'été - les fameuses " grandes vacances " -, il en fut question dans un rapport remis par Christian Forestier, membre du Haut Conseil de l'éducation, au ministre de l'Education nationale, Luc Chatel. En effet, ces dernières pourraient être écourtées de deux semaines ... Il faut d'ores et déjà s'attendre à une importante levée de boucliers, car, à l'arrivée, c'est le " Touche pas à mes vacances ! " qui risque une nouvelle fois de l'emporter ... Dans " L'Espoir ", Malraux écrivait : " La révolution, c'est les vacances de la vie " !

Ne perdons pas de vue que c'est l'enfant qui est au coeur du système éducatif. D'après ce même rapport, nous sommes le seul pays au monde à n'offrir que 4 jours d'école à nos enfants, et, avec 36 semaines, nous avons l'année la plus courte d'Europe ... Des chiffres qui devraient faire réfléchir, non seulement les parents, mais aussi les responsables politiques et les partenaires socio-économiques !

Non seulement mais ...

Ecrit par Non Solum Sed Etiam le 04 juillet 2011. dans Monde, La une, France, Politique

Non seulement mais ...

Que vous dire amis ?  Les compliments de la rédaction de RDT m’ont fait rougir. Et le titre de l’édito de vendredi aussi !

Pas autant cependant que mes éclats de rire samedi. La presse new-yorkaise, encore plus impudique que la nôtre – et ce n’est pas peu dire – a explosé littéralement. Le désormais sinistrement célèbre New York Post – tabloïd bas de gamme si vous m’autorisez ce pléonasme – titrait en une : « DSK maid a hooker ». « La femme de chambre de DSK est une pute ». La classe, comme d’habitude. Ce sont les mêmes qui titraient sur le French Perv’, ou le french Pew (tiens, à une lettre près …) (le pervers français, le putois français) il y a quelques jours à peine.

Le « très sérieux » (excusez-moi, je me marre encore) New-York Times, qui avait enfourché sans le moindre souci de vérité le cheval de la démolition de DSK, demande à présent des comptes ! A la police New-yorkaise, accusée d’avoir agi trop vite (ah bon ?), à la Justice d’avoir mis en accusation sur simple dénonciation (ah bon ?), à la juge Jackson d’avoir – contre tous les usages en cas semblable – envoyé DSK à Rikers Island (ah bon ?) ;

Variantes oisives sur le mythe de Sisyphe

Ecrit par Kamel Daoud le 04 juillet 2011. dans Philosophie, Monde, La une, Politique, Littérature

Variantes oisives sur le mythe de Sisyphe

Parce qu’il trompa les instincts profonds, les lois de la nature ou les dieux grecs (leur anciens synonymes), un homme qui s’appelle Sisyphe a été condamné à pousser vers le haut d’une colline un énorme rocher qui irait rouler vers le bas dès que le but est atteint et ainsi de suite. Sans fin. Pas même la mort, car le châtiment a lieu après la mort justement.

Albert Camus en fit un mythe encore plus moderne et l’illustration de la condition humaine absurde, sauf avec la dignité de l’effort. L’homme était l’homme, et le rocher son univers : condamné à faire n’importe quoi, le plus longtemps possible dans un monde qui n’a pas de sens. Fascinante illustration qui laisse deviner un abîme de variantes.

On s’imagine par exemple un Sisyphe croyant : il refuse de pousser la pierre, y sculpte un Dieu et s’agenouille devant lui pour que la pierre roule d’elle-même, sans effort, dans le calme miracle de la transgression de la pesanteur. On s’imagine aussi Sisyphe refusant de pousser la pierre, s’assoir en haut de la colline et attendre que quelqu’un passe, comme le font les tiers-mondistes depuis les décolonisations. Ou faire le contraire : s’assoir en haut de la colline, coloniser un pays, prendre ses hommes et les obliger à pousser la pierre à sa place comme le fit l’Occident.

Après ... le Déluge ?

Ecrit par Léon-Marc Levy le 01 juillet 2011. dans Monde, La une, France, Politique

Après ... le Déluge ?


Il est ainsi des jours qui ont – à jamais – une couleur. Un 15 mai, par exemple, gris sombre, traversé d’éclairs et grondant de tonnerre. Et puis un 1er juillet – bleu comme le ciel.

Les jours sombres vous font douter du monde, des valeurs, du bon sens même. Et les autres jours, ceux des lueurs, viennent vous rappeler que la vérité existe et, surtout, qu’elle finit toujours par triompher. On se rappelle que pour certaines affaires célèbres, il aura fallu de longues et noires décennies parfois …

Reflets du Temps avait fait ses choix dès le 15 mai après-midi. Dans un éditorial en date du 20 mai j’écrivais dans ces colonnes : « Pour le moment, permettez-moi de ne pas être de la meute et d’attendre, en « honnête homme », que la vérité nous arrive. Il sera alors temps de condamner, ou d’acquitter. La meute me donne la nausée. Je laisse la place aux chiens. » (Le fric, le sexe et … la judéité). Notre ami Non Solum sed etiam, billet après billet depuis un mois et demi l’a martelé. Nombre de nos lecteurs, par leurs commentaires pleins de sagesse, l’ont conforté (Luc, Eva, Sarah, Sophia, Jacques et combien d’autres …).

C'est une erreur !

Ecrit par Luc Sénécal le 01 juillet 2011. dans La une, France, Politique

C'est une erreur !

En France, le cadre politique issu de la reconstruction après la seconde guerre mondiale, est en inadéquation par rapport à un contexte qui a radicalement changé. En l’intégrant, le mouvement écologiste fait une erreur fondamentale.

Le système capitaliste, synonyme de richesses et d’abondance, est géré par deux forces de pression politiques antinomiques en apparence mais qui se rejoignent sur de nombreux points.

Antinomiques puisque l’une privilégie l’outil pour lui-même afin d’en assurer la pérennité et fournir une source de profits, de biens et de pouvoir apparemment inépuisable. Mais on le sait, on le voit, le système s’essouffle et se met en danger par le refus d’anticiper les dangers qui le guettent et la fragilité qui est la sienne. L’autre privilégie le même outil mais pour qu’il soit autant que possible profitable pour l’homme.

Mais dans un cas comme dans l’autre, aucun ne sait prendre le recul nécessaire pour analyser les courants de l’histoire humaine, appréhender correctement les lignes d’un avenir pour le moins problématique, admettre un contexte décalé qui met l’humain en danger pour s’être éloigné des exigences que les limites de ressources naturelles de sa propre planète imposent. Ce qui est en définitive, on peut le concevoir, indigne de tout ce que l’homme a su faire jusqu’alors.

Affaire DSK : un moment de honte !

Ecrit par Jacques Petit le 01 juillet 2011. dans Monde, La une, France, Politique

Affaire DSK : un moment de honte !

Point de vue très personnel d’un fidèle de RDT !


Mais à quoi peut mener le monde, cette archi-puissance médiatico/politico/judiciaro outrancière ?

Le rebondissement ce matin de l’affaire DSK à New-York en est une démonstration de plus.

Comme je l’ai écrit, contrairement à certains, dès le début de l’Affaire, il convient de respecter la plus grande prudence, les rebondissements peuvent être nombreux, attendons déjà avec le plus de sérénité et de réflexion possible la décision du Tribunal Pénal de New-York qui doit se réunir cet après-midi à 17h30 (heure française).

Mais tout en réservant mon opinion définitive (est-ce vraiment possible ?) sur cette affaire DSK, je voudrais revenir sur le pouvoir de NUISANCE MONDIALE de la Police New-Yorkaise. La Justice de l’Etat de New-York, avec en plus le soupçon de contacts au plus haut niveau, dont on n’aura peut-être jamais connaissance, j’ai du mal à croire que le Président Obama, et par ricochet le Président Sarkozy, n’aient pas été informés dans la demi-heure qui a suivi son arrestation.

Pour une fois ...

Ecrit par Avi Barack le 27 juin 2011. dans Monde, La une, Politique

Pour une fois ...

 

Nous publions deux points de vue sur "la flottille" en route pour Gaza (NDLR)


Premier regard


Les croisés bobos de la belle saison – cadenassés dans leurs armures de certitudes et de pensée correcte – ont traditionnellement le don de m’agacer prodigieusement. Les croisières rituelles vers les rives de Gaza – hors d’éventuels et dramatiques dérapages des soudards d’Israël dont nos médias raffolent – sont un étalage de bons sentiments pour les uns et/ou de cynisme manipulatoire pour les autres. Il est tellement plus facile de montrer son héroïsme devant les forces maritimes israéliennes terrifiées par l’hypothèse de la bavure, que de monter une opération de communication sur les immolations algériennes, les assassinats au Bahrein ou les massacres de masse en Syrie !

Néanmoins – une fois n’étant pas coutume – je me sens pour une fois comme une sympathie pour cette flottille-là.

Reflets de la semaine (66)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 27 juin 2011. dans La une, France, Politique, Actualité

Reflets de la semaine (66)


Thémis, déesse de la justice, de la loi et de l'équité, est sur tous les fronts. On se bouscule dans les prétoires, où une affaire chasse l'autre ... Tant bien que mal, nous tentons de nous frayer un chemin à travers la cohorte des prévenus, qui, pour la plupart, nous sont familiers. Nous croyions bien les connaître, mais les masques ont fini par tomber, et les voilà marqués au fer rouge pour longtemps ... Une justice à l'image de ceux qui l'ont conçue - forcément imparfaite - où le glaive pèse de plus en plus lourd dans la balance !

Cela fait des lustres que les baignoires ne fuient plus dans les énoncés de maths ... Mais, pour le bac S, la Toile a fait une exception : pour un court instant, elle est devenue une sorte d'antisèche pour de futurs bacheliers sans scrupules ! Des épreuves qui fuitent, et le système, dans son entier, vacille ! Cette " mise en examen ", d'un genre particulier, est l'une des nombreuses victimes collatérales des moyens de communication modernes, dont les tenants et les aboutissants sont encore mal connus. Aujourd'hui, chez la plupart des jeunes, l'immédiateté et la facilité ont, dans une large mesure, remplacé le goût de l'effort et la réflexion... A qui la faute ?

<<  62 63 64 65 66 [6768 69 70 71  >>