Le mythe des Croisés

Ecrit par Jean-François Vincent le 21 mars 2011. dans Monde, La une, France

Le mythe des Croisés

Ainsi donc, Kadhafi en appelle à la guerre sainte contre les « croisés » : jeunesse inépuisable d’une vieille lune des plus éculées. Le « guide », duce, conducator oriental, se fera-t-il, comme feu Saddam Hussein,  portraituré en Saladin, libérateur de Jérusalem ? Pourquoi ce ressort psychologique, usé à force d’avoir tant servi, « marche »-t-il toujours autant ? Choc des civilisations ? Non, c’est beaucoup plus simple : legs de l’histoire ! L’appel à la contre-croisade, c’est l’appel à la revanche, revanche contre l’occidental colonisateur, bardé de ses certitudes religieuses ou philosophiques, revanche contre ce royaume latin de Jérusalem, corps étranger en terre d’Islam, qu’incarne désormais Israël, revanche militaire, politique et culturelle à la fois. Un de mes amis, fin connaisseur du Maroc, me parle souvent de la liesse populaire ayant accueilli le 11 septembre ; là encore, il s’agissait d’une revanche contre l’emblème même de l’occident – les Etats-Unis – amis des oppresseurs de jadis et protecteurs de l’actuel oppresseur, Israël. Khadafi en joue, et sait qu’il joue sur du velours : que des dégâts « collatéraux » fauchent des vies civiles, voire qu’un corps expéditionnaire débarque, et les fantômes du passé resurgiront. Il manque au monde arabo-musulman un penseur qui acculturerait, en se les réappropriant, les concepts de la modernité : la liberté, l’individu et ses droits.

Tant que ces notions demeureront des sirènes venues d’ailleurs, tant que le passif, issu de décennies de joug colonial, ne sera pas soldé, le thème de la revanche – fût-il à rebours des aspirations intimes du peuple – sera encore le meilleur leitmotiv de dictateurs en fin course, résolus à ne rien négliger pour se maintenir au pouvoir.

A propos de l'auteur

Jean-François Vincent

Jean-François Vincent

Directeur de publication

Membre du Comité de Rédaction et rédacteur

Traducteur au Conseil de l'Europe

Ancien professeur certifié d'anglais

Ancien diacre à la cathédrale russe saint-Alexandre Nevski de Paris

Maîtrise d’anglais

Licence de philosophie

Licence de droit

Diplômé de l’institut de théologie orthodoxe Saint-Serge

Commentaires (1)

  • Martine L

    Martine L

    22 mars 2011 à 12:59 |
    En quelques lignes serrées, avec la précision dont vous faîtes toujours preuve, vous nous apportez ce concept qui éclaire notre présent . Inévitable concept ( l'Histoire des croisades a quand même couru sur plus de 3 siècles, cela a marqué les mentalités arabo- musulmanes ) utilisé, souvenons nous en, par l'"indépassable" Bush fils et ses " idéologues", dont la folie obsessionnelle, ne dépare pas, dans les folies actuelles !

    Répondre

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.