Revue de presse européenne pour les législatives

Ecrit par Jean-François Vincent le 24 juin 2017. dans France, La une, Politique

Revue de presse européenne pour les législatives

A la différence des présidentielles – et à l’image de l’assoupissement hexagonal qui s’est traduit par un record absolu d’abstention – les législatives françaises ont beaucoup moins intéressé nos voisins. Les préoccupations nationales (deuil de Kohl en Allemagne, nouvel attentat à la voiture bélier, le soir même du 18 juin, à Londres) ont pris le dessus. La France ne fait plus – ou très peu – la une des journaux.

 

Trois groupes de réactions :

 

Ceux qui s’en fichent

Essentiellement les Britanniques :

Le populaire Daily Mirror n’en dit pas un mot : indifférence complète.

Le très conservateur et très respectable Daily Telegraph mentionne la nouvelle sous forme de brève, pas plus.

Même laconisme aux Pays-Bas et dans la – pourtant très proche – Belgique :

De Telegraaf, en Hollande, glisse sur la nouvelle (« majorité pour le parti de Macron », point à la ligne).

Het Laatste Nieuws, principal quotidien flamand, se penche plutôt sur le gouvernement Philippe (parce que c’est un homonyme du roi ?) : « six ministres élus du gouvernement Philippe ».

Et jusqu’au très francophone et très francophile Le Soir, qui étudie avant tout la déconfiture du Parti Socialiste (préfiguration de celle du PS local de Wallonie ?).

Les admiratifs

The Guardian tout d’abord, journal de centre gauche, qui fait exception Outre-Manche : « Macron continue de marcher ; alors que son parti gagne une large majorité, il détient toutes les cartes ».

Les Italiens ensuite, malgré quelques bémols.

La Stampa : « Macron triomphe en France ; il a la majorité absolue ; mais les Français lui ont infligé une correction et laissé en vie les autres partis ».

Analyse identique à La Reppublica : « Macron conquiert la majorité absolue. Le FN déçoit, en dépit du fait que Marine Le Pen entre pour la première fois à l’Assemblée Nationale ».

Enfin, mais minoritaire dans la presse d’Outre-Rhin :

Die Zeit : « L’alternance parfaite. Le résultat est une alternance démocratique telle qu’aucun pays occidental industrialisé n’en a connu depuis un demi-siècle ».

Les méfiants

La Süddeutsche Zeitung de Munich, prévient : « La surpuissance de Macron irrite la France. Qu’il se compare à Charles de Gaulle, le fondateur de la Vème République suscite chez beaucoup la défiance ».

Pour conclure, la – comme toujours – très perspicace Neue ZücherZeitung précise avec finesse : « Macron n’a pas reçu pour mandat de tout régenter. Sa marche irrésistible, avec une majorité absolue à l’Assemblée nationale, lui donne une plénitude de pouvoirs inquiétante ».

 

Au-delà d’un coup du mépris, assez logique, à l’égard d’une issue électorale trop prévisible pour mériter de longs commentaires, l’Europe donne quitus à Macron de son succès, mais le met en garde : trop de pouvoirs tue le pouvoir. L’opposition, malgré la nonchalance des électeurs, vit toujours. A bon entendeur, salut !

A propos de l'auteur

Jean-François Vincent

Jean-François Vincent

Directeur de publication

Membre du Comité de Rédaction et rédacteur

Traducteur au Conseil de l'Europe

Ancien professeur certifié d'anglais

Ancien diacre à la cathédrale russe saint-Alexandre Nevski de Paris

Maîtrise d’anglais

Licence de philosophie

Licence de droit

Diplômé de l’institut de théologie orthodoxe Saint-Serge

Commentaires (1)

  • Martine L

    Martine L

    24 juin 2017 à 20:58 |
    Vous montrez avec ce reflux des passions françaises ressenties à l'étranger pendant nos présidentielles, que l'engouement ne dure guère. C'est un marqueur important pour notre exécutif, qui, pour le moment a hissé au top sa communication au cordeau et obtenu la médaille de la présidentialité triomphante, mais derrière ce théâtre ( au meilleur sens du mot) attendent les vraies lois pour les vrais gens, et - comme dirait Lilou, pas seulement les adeptes convaincus du sport

    Répondre

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.