Société

Le billet d'humeur de Jacklittle (69)

Ecrit par Jacques Petit le 27 septembre 2010. dans France, Société

Le billet d'humeur de Jacklittle (69)

Notre nouveau Seigneur de Lascaux est beaucoup trop tiède, trop timoré en matière de Justice ?

Je lui soumets un condensé d’un texte qu’il pourrait faire ratifier par référendum, auprès du Peuple Français :

- Toute remise de peine est supprimée

- Tout mineur condamné fera une double peine : la condamnation en maison de rééducation ET à sa majorité, la même peine en prison

- Tout condamné à plus de 5 ans, n’étant pas né de Français de souche, pourra être déchu de sa nationalité. On rouvrira Cayenne si nécessaire

- Tous les tribunaux Correctionnels seront dotés de Jurys Populaires, tirés au sort sur les listes électorales. Chaque juré ne pourra officier plus de 2 fois dans l’année

 

Tant qu'on a la santé 2 : Cathy, auxiliaire de vie

le 22 septembre 2010. dans La une, Santé, Société

Tant qu'on a la santé 2 : Cathy, auxiliaire de vie

Au cours des dix dernières années, j'ai vu se succéder au domicile familial quantité d'Auxiliaires de Vie. Des débutantes, des chevronnées, des bonnes (la grande majorité), des très bonnes… et une poignée de calamiteuses qui, paradoxalement, aident à entrevoir les compétences et qualités humaines, l'énergie physique et mentale nécessaires à cette profession.

Cet été, j'ai été en contact trois mois de suite avec une novice de 19 ans, qui entamait son premier CDD. Au sortir de l'adolescence, Cathy exhibe déjà la belle assurance et le savoir-faire d'une pro. Tact de la prise en main, fluidité et précision du geste… De la présentation matinale au patient à la toilette, et de l'habillage aux soins, tout le processus se déroule sereinement, sans une erreur, sans un oubli, avec une grâce de ballerine. Chaque seconde est mise à profit, sans jamais causer le moindre stress au vieil homme dont elle a la charge et qu'il lui faut "traiter" en 45 minutes avant de reprendre sa voiture pour un autre village, souvent éloigné de plusieurs kilomètres.

La véritable histoire d'Anastasia

Ecrit par Virginie Holtzer le 22 septembre 2010. dans La une, Média/Web, Société

La véritable histoire d'Anastasia

Ce cher Anastase Ier… Le malheureux n'a été Pape que durant deux ans, jusqu'en l'an de grâce 401. Personne ne se souvient de l'homme qu'il fut ni à quoi, véritablement, il a bien pu ressembler. Son nom reste pourtant gravé dans l'histoire d'Occident et l'histoire de France : Anastase fut le premier à inaugurer dans le monde chrétien ce que l'on nomme communément (quand on le peut) la censure. Celle-ci prit le nom d'Anastasie. On peut comprendre que ce fort joli prénom d'alors, se retrouvant associé sans préavis à un concept si épineux, tombe lentement mais sûrement en désuétude… "Censure, viens mettre le couvert !".

L'histoire de la censure est cependant beaucoup plus vieille que cela – en sont témoins les bas-reliefs égyptiens rendus illisibles à coups de burins bien affûtés. Les premiers égyptologues crurent à un criminel vandalisme jusqu'à ce que celui-ci se révèle si "organisé" que l'hypothèse d'une censure de l'époque dut être (prudemment) soulevée.

Le billet d'humeur de Jacklittle (67)

Ecrit par Jacques Petit le 22 septembre 2010. dans La une, Société

Le billet d'humeur de Jacklittle (67)

Une de journal aujourd’hui : un premier cas de « dengue » en Europe ?

A l’écrit ça passe encore, à l’oreille on a du mal à comprendre, ou à l’admettre.

Moi qui me réfugie toujours vers « les Années Folles » dans mes coups de blues, alors que nous vivons quotidiennement des années de « dingues » ! Mais pas quand elle frôle la « dinguerie » humaine de certaines élites de la République qui lancent des circulaires pour traquer les ROMS. Désolé, je ne peux admettre cela.

J’ai connu une époque que je ne pensais pas revoir, je dis bien par optimisme : revoir et non revivre.

DENGUE ou pas DINGUE ?

Juste un mot (53)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 17 septembre 2010. dans La une, Société

Juste un mot (53)

Nous vivons à l'ère de la bouffonnerie généralisée ... Nous bouffons du bouffon à longueur de journée, à tous les étages d'une société fêlée ! A l'origine, le bouffon était censé amuser le roi et sa cour. Aujourd'hui, il ne fait plus rire grand monde ... Clown triste, il est le plus souvent seul en piste, et ses gesticulations le rendent encore plus grotesque. Il fait rire à ses dépens, saltimbanque de seconde zone !

Le " bouffon people " évolue surtout dans les milieux politique et artistique. Il avance en conquérant et savoure avec délectation l'impact qu'il pense avoir sur les autres, par le biais d'une " prothèse ", qui va de la fonction occupée au dernier gadget à la mode, qu'il faut s'approprier à tout prix pour cultiver sa différence, en passant par la une des magazines, qui, grâce à de nombreuses retouches, lui renvoie une image plutôt flatteuse, la plupart du temps.

Juste un mot (52)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 15 septembre 2010. dans Racisme, xénophobie, La une, Société

Juste un mot (52)

Anne Frank vient de perdre un " être cher ", le marronnier qu'elle évoque à plusieurs reprises dans son " Journal " et qui, tout récemment, n'a pas résisté aux pluies diluviennes, accompagnées de fortes rafales. C'était son " arbre de la liberté ", en quelque sorte ! Depuis sa cachette, elle le voyait traverser les saisons, plein de majesté, et sa présence protectrice lui donnait de l'espoir, beaucoup d'espoir ... Jusqu'à ce mois d'août 1944, où elle fut déportée, avec les siens, au camp de Bergen-Belsen, pour y mourir du typhus, à l'âge de 16 ans.

Cette forme de " résistance littéraire ", de la part d'une jeune fille courageuse et lucide, constitue notre " tronc commun " à tous. Car, à y regarder de plus près, il se pourrait bien que chacun de nos arbres généalogiques soit pourvu d'une branche qui nous relierait au destin de l'adolescente ... In memoriam.

De l'humanité dans l'humain

Ecrit par Luc Sénécal le 08 septembre 2010. dans La une, Société

De l'humanité dans l'humain

Dans ce monde qui est le nôtre aujourd’hui, alors que le temps se compresse et l’espace s’amoindrit, pendant que la loi du marché impose d’accélérer tant la production que la consommation alors que la concurrence devenue internationale se fait de plus en plus excessive, comment peut-on conserver une valeur aussi essentielle que celle consistant à respecter ce qui est profondément humain dans l’Homme ? Est-ce que cela ne devient pas ridicule ?

Alors permettez-moi de vous poser une question de fond. "Pourquoi se fait-on fort désormais d'ôter son humanité à l'être humain?"
Permettez-moi de prendre quelques exemples parmi d’autres.
Prenons, si vous le voulez bien, l'exemple du corps médical.

Miniatures

Ecrit par Sana Guessous le 06 septembre 2010. dans La une, Média/Web, Société

Miniatures

And the children call him famous,

what the old men call insane,

And sometimes he’s so nameless,

That he hardly knows which game to play…

Which words to say…

Lather, Jefferson Airplane.

 

T’y vas à reculons, comme à un enterrement. Même pas. Les enterrements, tu trouves ça poilant. Ces petites paires d’yeux désemparés, noyées dans ces gueules longues et livides ; sur les fronts, tu les vois presque tourner, les comptes à rebours.

Juilletiste ou aoûtien ?

Ecrit par Elisabeth Itti le 03 septembre 2010. dans La une, Société, Voyages

Juilletiste ou aoûtien ?

Vos amis, vos voisins, vous posent tous la même question : « partez-vous en vacances  et où ? »

Eh bien non, non, non, pas de vacances pour moi pendant cette période.
D’une part je préfère laisser la place et du coup la plage à ceux qui travaillent. Je suis en vacances toute l’année, pourquoi irai-je me colleter avec les marmots et les chiens qui vous envoient du sable à peine vous vous êtes enduits de crème à bronzer.

Puis la raison majeure, je ne vois vraiment pas pourquoi j’irai vous disputer le couloir de gauche sur l’autoroute, pendant 500 bornes.

C’est déjà assez triste pendant le reste de l’année, de devoir s’entasser dans les avions des compagnies low-cost, perdre des heures dans les aéroports, se faire fouiller par la sécurité (Voir "Musée haut, suivi de bas : une histoire capillotractée") et la douane.

Le billet d'humeur de Jacklittle (59)

Ecrit par Jacques Petit le 30 août 2010. dans Société

Le billet d'humeur de Jacklittle (59)

La hiérarchie de la police britannique prend soin de ses troupes. Elle recommande à ses policewomen et policemen de veiller aux dessous qu’ils portent pendant le service, trop voyants, trop affriolants, trop sexys ??

Pas un mot, pour celles et ceux qui ne portent rien dessous pendant le service ?

Mr Brice Hortefeux, trop occupé qu’il est avec sa politique sécuritaire, notre Pays étant menacé par une horde de ROMS et TSIGANES, notre Ministre de l’Intérieur a d’autres soucis que les dessous de ses troupes.  Ce n’est peut-être pas plus mal, il risquerait de recommander des dessous AUVERGNATS, n’ayant pas énormément de naturistes en AUVERGNE !

<<  37 38 39 40 41 [4243 44 45  >>