Les Plages et les Dunes

Ecrit par Jean Le Mosellan le 02 août 2010. dans La une, Religions, Histoire

Les Plages et les Dunes

Que vous soyez allongé, marchant ou courant sur le sable des plages, à cause du rythme des vagues, ou dans le désert plus ou moins émerveillé par l’alternance primordiale du jour et de la nuit, vous pensez inévitablement à l’écoulement du temps. Vous faites de la métaphysique comme Mr Jourdain de la prose sans le savoir.

Peut-être que vous n’irez pas aussi loin que nos premiers arpenteurs du temps. Ceux qui ont fait les calendriers assyro-babylonien, égyptien, juif ou chinois. A l’origine, c’était une affaire de rythme. Car la vie est faite de rythme. Lequel est en vous. C’est ainsi, vous en êtes convaincu sur les plages ou dans les dunes, que fonctionnent votre coeur et vos poumons. Le rythme est aussi en dehors de vous, rythme du jour et de la nuit, rythme des saisons.

Avant vous, le problème intéressait les astronomes, qui n’ont jamais cessé d’interroger le ciel. Dès le départ il nous fallait mesurer le temps et représenter l’espace. Calendrier et cosmologie allant de pair. Mais de fil en aiguille les astronomes se font doubler par les astrophysiciens, ceux-ci s’étant emparés de la métaphysique dans le mouvement. Un peu comme vous à la plage ou dans le désert.

La différence tient dans la poésie, et la manière dont vous courez après le temps. Le calendrier le plus poétique de l’histoire est notre calendrier révolutionnaire, oeuvre maîtresse de Fabre d’Eglantine. Savez-vous que nous sommes en Thermidor, le mois des plages et des dunes, le mois fatal à Robespierre. En voilà un qui courait plutôt mal. On ne se méfie jamais assez de Thermidor et de ses canicules.

Cependant il n’y a pas que les poètes sur la brèche du temps. De tout temps les musiciens s’y précipitent aussi. Même de nos jours. L’illustre Stockhausen par exemple avec Zeitmasze, qui veut dire littéralement mesure du temps. Oeuvre brève, avec cinq solistes jouant ensemble avec des tempi différents. Tempo ou tempi c’est le message des partitions.

Les physiciens, comme suggéré plus haut, ont leur passion du temps. Très belle avec Stephen Hawking, publiant pour notre régal “Une brève histoire du temps“, où il est question du Big-Bang. Donc le temps n’attend pas les théologiens, ni nos théoriciens de l’athéisme. Mon petit-fils Arthur, 7 ans, me demande à brûle-pourpoint “Tu crois au Big-Bang, toi ?” Je réponds :”Bien sûr”. Il poursuit : “Alors tu ne crois pas en Dieu ?”

J’ai reconnu là l’enseignement de l’autre grand-père, homme de grande culture, à l’autorité décuplée par son titre de membre de l’Académie de médecine. On eût dit que le Big-Bang est la propriété exclusive des athées. Et que les autres n’ont qu’à la fermer, à moins d’être saltimbanques comme les frères Bogdanov, docteurs en physique et en mathématique, ayant osé remonter au-delà du Big-Bang, et publier un ouvrage avec le philosophe Jean Guitton. “Dieu et la science“. A lire sur la plage ou dans les dunes.

On en arrive très vite à la chronologie délivrée par le calendrier judaïque, très archaïque quoiqu’aussi parlante qu’un bronze Shang. Elle fournit une approche quasi transcendantale de l’histoire. Aussi, certains ne s’en privent pas. Ne dites pas que le 12 juillet 1789 était l’avant-veille de la prise de la Bastille, dans le sens où Aragon parlait, dans son grand poème d‘Elsa, de la veille où Grenade fut prise, mais datez cette avant-veille comme Av Aleksandr du 20 Tammuz 5549. Ce serait plus conforme à la réalité. L’origine de ce calendrier étant la parole de Dieu “Que la lumière soit ! Et la lumière fut.” ( Genèse 1-3).  Exactement l’an -3761 avant notre ère.

Sauf que le calendrier fut ramené,avant que la ville ne soit sous les sables, de la Captivité de Babylone (-IV siècle), avec les noms des mois assyro-babyloniens. Plus ancien encore fut le calendrier des Sumériens (-2400) parfaitement sous les sables eux-aussi. On voit l’intérêt de Jérusalem de vouloir une histoire plus ancienne. Mais ce faisant, il méconnait l’ancienneté du calendrier égyptien (-4200, donc avant la Création). Exhumé du sable, toujours du sable. Ou le calendrier chinois (-2697 quelle précision!) rescapé des alluvions, sable plus fin encore.

Ces peuples étaient beaucoup plus pragmatiques et réalistes,ils faisaient démarrer leurs pages d’ histoire avec les règnes de pharaons ou d’empereurs. Ainsi Ramsès II  fut un départ de calendrier, comme l’Empereur Kangxi.

La volonté de lier l’origine du temps à la Création ne fut pas la préoccupation des Juifs seuls, les Byzantins de l’Empire Romain Chrétien d’Orient aussi avec le calendrier Anno Mundi. La Création a été reculée à l’an -5508, Sable des sables. Ce calendrier a survécu à Byzance, et il continue avec l’Eglise orthodoxe russe et dans les monastères du Mont Athos. D’où la dérive de Pâques. Le sable ça dérègle aussi les rouages du temps.

Le calendrier grégorien, le nôtre, prend comme point de départ un évènement plus modeste : la circoncision de Jésus, 8 jours après sa naissance. C’est le calendrier de l’Anno Domini. On peut dire qu’il est universel. Adopté par la Chine même, qui ne conserve son calendrier que pour les fêtes.

A l’image des calendriers des Pharaons ou des Empereurs de Chine, peut-être que nous vivons sans le savoir sous le règne du Christ-Roi, puisque tous nos actes prennent appui sur  un évènement a priori aussi ténu que la circoncision de l’enfant Jésus. Les Anglophones encore plus que nous. Ne font-ils pas suivre la date, pour plus de précision, des initiales AD, anno domini?

Que ce soit celui du bord de mer ou du désert, le sable vous donne la mesure du temps. Notion que vous rappelle d’ailleurs sans arrêt sur écran,espace plus métaphysique qu’on ne le croit, votre ordinateur avec son sablier de format standard.

L’écoulement du temps c’est d’abord l’écoulement du sable depuis des temps immémoriaux. Est-ce pour cela que vous aimez les plages et les dunes?

A propos de l'auteur

Jean Le Mosellan

Jean Le Mosellan

Membre du Comité de rédaction et rédacteur

Médecin

Auteur de nombreuses chroniques au "Monde.fr"

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.