Si vous le dites « L’addition est salée ? »

Ecrit par Jean-François Vincent le 08 novembre 2014. dans La une, Linguistique

Si vous le dites « L’addition est salée ? »

Salt is money ? On ne croit pas si bien dire : le sel était le sal-aire des légionnaires romains (salarium argentum), et c’est avec du sel que l’on payait ses impôts au Moyen-Âge : la gabelle, instituée par Saint-Louis, abolie par la Constituante, en 1790, mais réintroduite par Napoléon, ne disparut définitivement qu’avec la loi de finances… de 1945 !

De même l’argent « liquide » (de l’italien liquido, fluide) vient – peut-être ! – du liquimen, sauce à base de poisson fermenté, condiment de base très salé avec lequel les Romains assaisonnaient la plupart de leurs plats.

Allez, frères salariés, payez donc vos notes de restaurant, avec cet humour un peu sceptique, qui se dit en anglais – langue beaucoup plus latinisée qu’on ne le pense – « cum grano salis » !

A propos de l'auteur

Jean-François Vincent

Jean-François Vincent

Directeur de publication

Membre du Comité de Rédaction et rédacteur

Traducteur au Conseil de l'Europe

Ancien professeur certifié d'anglais

Ancien diacre à la cathédrale russe saint-Alexandre Nevski de Paris

Maîtrise d’anglais

Licence de philosophie

Licence de droit

Diplômé de l’institut de théologie orthodoxe Saint-Serge

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.