Environnement

Juste un mot (57)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 27 septembre 2010. dans La une, Environnement

Juste un mot (57)

Aujourd'hui, je prends l'avion ... Il est cinq heures du matin, et, de ma terrasse, j'aperçois la Lune, quelque peu rognée, et des milliers d'étoiles, figées dans leur éclat glacial. Mais il en est une qui semble beaucoup plus brillante que les autres. Il s'agit, en fait, de Jupiter, la plus grosse planète du système solaire. Je décide alors de me munir d'une bonne paire de jumelles pour l'observer de plus près, et c'est à ce moment-là qu'elle apparaît dans toute sa splendeur, gros point lumineux dans la noirceur du cosmos, flanquée de ses quatre " rejetons ", Io, Ganymède, Callisto et Europe, alignés à la perfection ... Quel spectacle !

Et je me dis qu'on a eu raison de baptiser cette planète gazeuse du nom du dieu romain du Ciel, mais aussi de la Foudre et du Tonnerre ... Jupiter ou Zeus, chez les Grecs. Très franchement, cela fait du bien, avant de prendre l'air, de côtoyer le père des dieux, comme ça, aux aurores, et de revisiter, si j'ose dire, la " théorie de la relativité " !

La Planète ou la Vie

Ecrit par Ariel Gurevitz le 03 septembre 2010. dans La une, Environnement

La Planète ou la Vie

Il y a une certaine hypocrisie à vouloir à la fois le progrès et la préservation de l'environnement. L'Homme a commencé par brûler du bois pour produire de l'énergie, ensuite du charbon, ensuite des hydrocarbures. Maintenant il en est au nucléaire, parce qu'il a compris que les autres ressources étaient limitées.

Le piège du progrès humain c'est qu'en plus de ravager la planète, il libère des énergies qui peuvent déboucher sur des catastrophes. Toutes les initiatives écologiques, aussi louables soient-elles, ne font que retarder l'échéance ou déplacer le problème. Il y d'ailleurs quelque chose de comique à constater que l'environnementalisme a lui-même suscité une industrie, une de plus.

Juste un mot (42)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 12 août 2010. dans Environnement

Juste un mot (42)

Une info qui fait froid dans le dos : un bloc de glace géant, de 240 km2 environ, vient de se détacher d’un glacier du Groenland ! Rappelons que cette île gigantesque, de plus de 20 millions de km2, soit environ 4 fois la France, est presque entièrement recouverte d’une calotte glacière … En danois, Groenland signifie ” Terre verte “, en groenlandais, ” Terre des hommes “. Comme le roman de Saint-Exupéry, qui raconte l’histoire de cet équipage, transportant le courrier entre Toulouse et Dakar, et dont l’avion s’écrase dans le désert. Le pilote et son mécanicien sont finalement sauvés par des bédouins … D’ailleurs, l’un des thèmes du livre est de montrer l’importance de l’eau, synonyme de (sur)vie !

Revenons donc à cette histoire d’eau, conséquence, faut-il le rappeler, du réchauffement climatique, dont les traces sont de plus en plus visibles … Parmi les victimes, les ours polaires, qui, souvent, se retrouvent prisonniers d’icebergs, véritables ” îles flottantes “, à la recherche de nourriture !

Le bloc de glace en question représenterait 4 fois la taille de l’île de Manhattan. Sauf que cette dernière, berceau économique et financier de New York, est parsemée de gratte-ciel et ressemble à une fourmilière, contrairement à ce ” glaçon pour apéro géant “, qui continue de dériver dangereusement !

Juste un mot (39)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 09 août 2010. dans Environnement

Juste un mot (39)

La 20e édition de la Nuit des étoiles vient de s’achever (6, 7 et 8 août) … Même filantes, elles sont un instant d’éternité. Ceux qui ont assisté à ces ” nocturnes ” ont sans doute formulé des souhaits, pour eux-mêmes, pour leurs proches, et, qui sait, pour tout l’univers … Vaste télescopage à l’échelle du cosmos, qui, au bout du compte, nous aidera peut-être à y voir plus clair !

20 ans, c’est aussi le temps qui s’est écoulé depuis la mise en orbite du télescope géant Hubble. A travers ses clichés, il s’est comporté en ” peintre abstrait “, nous révélant nébuleuses et galaxies, sous un angle scientifique, certes, mais aussi, et surtout, ” artistique ” … ” Natures mortes “, où formes, fascinantes, et couleurs, chatoyantes, interfèrent !

Quant au Soleil, il est enfin sorti de sa léthargie, nous dit-on. En témoigne l’activité éruptive, qui semble avoir repris de plus belle. Notre étoile, de type naine jaune, s’est donc remise à la tâche – à la tache – , ce qui est plutôt bon signe. Mais, pour le moment, l’astre du jour a rendez-vous avec la Lune. Alors, laissons-les à leurs amours naissantes et éclipsons-nous !

Dans sa chanson, ” Le Soleil et la Lune “, Trenet nous dit que ” Le bonheur est un astre volage / Qui s’enfuit à l’appel de bien des rendez-vous … ” Si seulement les Terriens que nous sommes, surtout ceux qui tirent les ficelles, pouvaient, un court instant, prendre le recul nécesaire pour réexaminer les choses !

Juste un mot (33)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 02 août 2010. dans Environnement

S’échoue

Sur la grève

Lunaire

Une étoile

S’étiole

Trou noir

Dans la cible

Du cosmos

Le cosmos, en deuil de milliards d’étoiles défuntes, ” corps ” célestes gisant dans les trous noirs, pour l’éternité … Avalée, la lumière, qui faisait d’elles les reines de la nuit. Au firmament, d’autres les remplaceront, plus rayonnantes encore.

Le Temps change

Ecrit par Martine L. Petauton le 01 juillet 2010. dans Environnement, Culture, Notre monde, Histoire

Le Temps change

Hier, dans l’herbe haute – couleur vert-trempé -, j’ai trouvé un petit cèpe, frais, joufflu, mais un peu pâle. Ma petite chatte ne comprend plus ; elle sort en fronçant le nez : l’été serait-il déjà fini ? Ce matin, l’aube était cotonneuse, presque froide ; le brouillard, sauce chrysanthèmes, n’a cédé qu’autour de midi. Denise, ma voisine, s’interroge : ” c’est quand, qu’il va faire beau ? Dans le jardin, rien ne pousse! A part, l’herbe!”, rigole son Raymond de mari… (“a marié la Denise…” chantait Brel).

Soixante-dix-huit ans, aux châtaignes; intarissable, sur les choses du jardin, experte, à la façon de ceux qu’on voit, dans les émissions du petit écran, voilà Denise.

<<  1 [2