D’une cantine à l’autre

Ecrit par Jean-François Vincent le 22 mars 2014. dans La une, Gastronomie

D’une cantine à l’autre

Adama (sur la photo), second de cuisine au Traversière, a quitté Johny et son restaurant pour un autre pas très loin, toujours dans le quartier de la gare de Lyon, à Paris.

Dans ce métier, il ne faut pas rester éternellement dans le même établissement si l’on veut un jour devenir chef soi-même (chose difficile pour une femme : il y en a, mais peu !). Depuis son départ, la qualité des plats offerts au Traversière a un peu baissé ; je l’ai donc suivie dans son nouveau bistrot au nom bizarre : « Le Duc de Richelieu », pourquoi Richelieu ?!…

J’y ai retrouvé ce que j’aimais tant au Traversière : les terrines (c’est elle qui les fait !), les plats un peu canaille, très bistrot, la tête de veau sauce gribiche, l’os à moelle au gros sel, le jarret de porc aux lentilles… pas beaucoup de poissons, cependant, dommage ! Les desserts sont classiques, mais, dans leur genre, des merveilles : millefeuille au kirsch, crème caramel, et une mousse au chocolat à se damner !

Les vins sont des vins de propriétés qui arrivent en carafe : Brouilly, Saint-Amour, Sancerre. Pas de grands crus, pas non plus de sommelier, comme Guillaume. Le Richelieu, disons-le tout net, est un cran au-dessous du Traversière. Mais il mérite le détour.

Recommandez-vous de moi à Adama, elle vous soignera tout particulièrement.

 

Le Duc de Richelieu, 5 Rue Parrot, 75012 Paris

Téléphone : 01 43 43 05 64

A propos de l'auteur

Jean-François Vincent

Jean-François Vincent

Directeur de publication

Membre du Comité de Rédaction et rédacteur

Traducteur au Conseil de l'Europe

Ancien professeur certifié d'anglais

Ancien diacre à la cathédrale russe saint-Alexandre Nevski de Paris

Maîtrise d’anglais

Licence de philosophie

Licence de droit

Diplômé de l’institut de théologie orthodoxe Saint-Serge

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.