L’art de vivre à la belge : l’« Ijssalon » Brixius

Ecrit par Jean-François Vincent le 01 mars 2014. dans La une, Gastronomie

L’art de vivre à la belge : l’« Ijssalon » Brixius

« Ijssalon » ou « salon de glaces », c’est ainsi qu’on appelle les salons de thé en Flandres. Depuis mon déménagement dans le Brabant flamand, je renoue – non sans délectation – avec l’art de vivre belge. Et tout d’abord une remarque liminaire : le village de Sint Brixius-Rode est situé dans la banlieue nord de Bruxelles, dans l’une ces communes où il est strictement interdit de parler français. N’attendez donc aucune traduction – ni écrite, ni verbale – du menu. Il faut vous débrouiller par vous-même. Mieux vaut, par conséquent, venir avec soit un flamingant soit un francophone interprète.

Brixius n’a rien à voir avec le salon de thé à la française. On y sert de nombreux plats salés, dont LE plat national belge… les spaghettis bolognaise !! Plat que l’on retrouve dans presque tous les restaurants, aussi bien en Flandres qu’en Wallonie. Ce sont des spaghettis « à la belge », nappées d’une riche sauce comportant autant de légumes que de viande, et agrémentées d’Emmental ou de Gouda râpé. Pour les connaisseurs de la véritable cuisine italienne, c’est un peu surprenant ; mais on s’y fait : finalement, c’est bon, en particulier avec une Kriek Lindermans, bière aromatisée à la cerise, très légèrement sucrée…

Bien entendu, on vient d’abord et avant tout chez Brixius pour les desserts. Délicieuses « pannekoeken », crêpes servies au choix avec sucre, fruits, glaces et – naturlijk ! – l’inévitable « slagroom », crème fouettée, épaisse, presque solide, qui a peu de rapport avec la chantilly française, mais ressemble assez à la « Schlagsahne » autrichienne. Amateurs de régimes diététiques s’abstenir ; mais nous sommes – n’est-ce pas ! – au pays de Brueghel et de ses personnages grassouillets… On préférera toutefois aux crêpes les « wafels », les gaufres, de Bruxelles bien sûr (à ne pas confondre avec celles de Liège !), faites avec une pâte à la bière et servies – entre autres – avec des fraises (en toutes saisons, même maintenant !), de la glace, et une monumentale « slagroom »…

Le service est efficace et courtois ; toutes les assiettes sont déposées devant vous avec un grand sourire et un chaleureux « smakelijk ! », bon appétit !

 

Ijs en Koffiesalon Brixius, s’Herenweg 3

1860 Sint Brixius-Rode Meise, Tel. 0032 475 41 68 84

A propos de l'auteur

Jean-François Vincent

Jean-François Vincent

Directeur de publication

Membre du Comité de Rédaction et rédacteur

Traducteur au Conseil de l'Europe

Ancien professeur certifié d'anglais

Ancien diacre à la cathédrale russe saint-Alexandre Nevski de Paris

Maîtrise d’anglais

Licence de philosophie

Licence de droit

Diplômé de l’institut de théologie orthodoxe Saint-Serge

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.