« LE TOUT BON DES REFLETS : Montrose 89 »

Ecrit par Léon-Marc Levy le 08 mars 2014. dans La une, Gastronomie

« LE TOUT BON DES REFLETS : Montrose 89 »

Dernière dégustation : octobre 2013

Note : 18/20. Garde : 2029

La robe est presque noire, dense et brillante. Une sorte de fascination que ce vin va exercer pendant toute sa dégustation.

Le nez se révèle intense, de cassis mûr, de cire d'abeille, de cuir, avec des évocations de Bourgogne ancien. Magnifique.

En bouche l'équilibre est exemplaire, avec des tannins fermes et totalement intégrés, de texture somptueuse, élégante et vive. Le fruit est riche et profond, d'une complexité confondante, sur des saveurs en myriades de fruits noirs, de curry, de miel de fleurs. La trame tannique se montre encore très serrée en milieu de bouche, sur une finesse constante. La finale est très longue, succulente et dynamique.

Montrose 89 est à la hauteur du bicentenaire républicain dont il porte les chiffres : militant, exigeant, nécessaire. La table d'invités ne manqua pas de célébrer - décemment - nos sans-culotte ! Ah ça ira !

A propos de l'auteur

Léon-Marc Levy

Léon-Marc Levy

 

Modérateur

Professeur agrégé de Lettres Modernes

Maîtrise de philosophie

Directeur du magazine "La Cause Littéraire"

Rédacteur en Chef du "920-Revue.fr"

Animateur de "Thème et Texte"

 

Commentaires (1)

  • Martine L

    Martine L

    09 mars 2014 à 11:02 |
    Un vin et une révolution – celle de la lumière, et des grands droits ! Rien que le nom, du reste «  Montrose » résonne, en miroir. Mais, en nous déclinant ce grand château de Bordeaux à l'air de Bourgogne «  ancien », vous nous ramenez à ces monastères «  visités » par les paysans hébétés, dès l'été 89, au gré de la «  grande peur », devant tant d'abondance, allant d'un pas alléché et peut-être perplexe, dans les chais. Un autre monde.
    C'est bien, ce «  vin - telling » que vous nous apportez de temps à autre ; de tout petits récits tenant dans la bouteille...

    Répondre

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.