Reflets...du flacon (1)

Ecrit par Renaud Pierre le 27 septembre 2010. dans Vins du monde, La une

Reflets...du flacon (1)

Reflets du Temps inaugure, par ce billet, des chroniques régulières de dégustation de grands vins. Vous êtes évidemment invités à participer à ce plaisir partagé en nous faisant parvenir vos propres découvertes œnologiques. Merci au « 920-Revue.fr » pour sa collaboration à cette rubrique.

 

Samedi 11 septembre 2010.

Dans l’antre de Léon-Marc Levy, en Limousin…

La soirée débuta au jardin, par un de ces ciels vespéraux si rares en nos rudes contrées et une douceur que seuls les jardins d'automne peuvent offrir. L’air avait quelque chose de suspendu, comme dans une attente énigmatique.

La table était belle. Les fleurs de courgette éclatantes au cœur des porcelaines. Osso bucco succulent. Fromages corses de Ghislaine. Glace coco et coulis de fruits rouges.

Et puis, les vins. Nobles et rêveurs. Inépuisables sources de souvenirs et de regrets.


Hermitage Chapoutier, Sizeranne, 1995.

Robe avec une frange légèrement tuilée, d'aspect dense, rubis profond.

Nez d'abord fruité, de grenade, petits fruits. Bouche d'entrée bourguignonne, acidité présente équilibrant une belle matière. Puis terrienne (senteur de terre mouillée). Bouche satinée. Finale anisée. Longueur ++. Très Bien

Clos Vougeot Chateau de la Tour, 2001.

Robe plus claire, rubis, très légère marque d'évolution sur le disque. Nez très floral (pivoine) tranchant avec l'attaque, fruitée, groseille. Grande puissance, belle matière et superbe longueur pour ce vin à la fois velouté et charmeur en attaque, puis ciselé et droit en bouche. Porté par une belle acidité, lui donnant une belle fraicheur. Très fin au nez, puissant en bouche. Superbe allonge. Excellent.

Chateau Pibran 2001. Pauillac

Robe rubis sombre, nez tabac blond/graphite, léger fruité, boisé léger. Attaque sur mûre et cassis, d'une texture assez veloutée, relevée par un milieu de bouche où ressort l'acidité. Vin plaisant, de longueur et puissance moyenne. Très séduisant, pour le plaisir.

A propos de l'auteur

Commentaires (2)

  • Jean-François Vincent

    Jean-François Vincent

    27 septembre 2010 à 18:55 |
    Ah! Si j'avais la même science oenologique que vous!

    Répondre

    • léon-marc levy

      léon-marc levy

      28 septembre 2010 à 16:43 |
      Cher JF, l'important dans la dégustation du vin n'est pas la science mais deux ingrédients essentiels : le plaisir des sens et celui du partage amical autour d'une bonne table. Au plaisir donc de notre prochaine table commune (à Marseille ou à Paris ou...) !

      Répondre

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.