Humour

The day the servants left !! (english)

Ecrit par Ricker Winsor le 10 décembre 2010. dans Ecrits, La une, Humour, Voyages

The day the servants left !! (english)


Muslims fast during Ramadan. For a month between sun up and sun down, no water, no food. Caddies pass out on the golf course or quit after nine holes. Some don’t fast and pretend to do so. Some fast quietly. Some swoon dramatically. For the ruling class this Muslim condition creates problems. The rhythm of the game is disrupted. And, at the end of Ramadan, there is Lebaron when they go on Mudik, a journey to the home town to celebrate for a week. We are expected to give extra money to one and all. There is a mass exodus as the cities empty themselves of people. Countless families climb on motorbikes and travel as far as four-hundred miles that way- two adults and two kids on a 100 cc Honda ! It’s the biggest holiday of the year. All of a sudden it is very quiet. Six-hundred people died on the road going home to celebrate this year.

Une affaire qui finit bien

le 10 décembre 2010. dans France, La une, Humour

Une affaire qui finit bien


Lundi 6 décembre, à l'hôtel B.

"Môman!"

"Françoise!"

"Oh, môman!"

"Ah, Françoise!"

"Belle-maman!"

"Ah, mon gendre, mon p'tit, mon p'tit, euh, mon p'tit…"

RDTleaks

le 03 décembre 2010. dans La une, Humour

RDTleaks


RDT vous présente, en exclusivité mondiale, un condensé des 100 premières pages des "Refletsdutempsleaks", qui jettent une lumière inquiétante sur les origines et le fonctionnement interne de ce webmag.

1. Retranscription de la réunion inaugurale : "Limoges à ma pogne"

Big Léon (the boss) s'adresse à son gang de "rédacteurs" :

"Les gars, j'ai une grande nouvelle : "Reflets va devenir un webmag."

Remous, interjections, exclamations diverses : "Oh putain, oh boss, t'es trop, etc."

Des billes plein les yeux

Ecrit par Sabine Vaillant le 15 novembre 2010. dans Vie quotidienne, La une, Humour

Des billes plein les yeux

 

Ronde, lisse à la perfection, la bille de verre, en ce début d’automne  est l’invitée d’honneur des cours de récréation. C’est un rituel de rentrée auxquels cèdent volontiers les enfants.

Sans se concerter elles ont rejoint les poches et les sacs des écoliers. Tapies bien au chaud, en murmurant leurs chants de verre, elles attendent  la récré pour sortir et rouler jusqu’à l’infini et au-delà.

A peine échappées de leurs cachettes, elles suscitent le plaisir des enfants et l’envie irrépressible de posséder sans délai cette petite sphère parfaite.

Attirance, pouvoir  magique ? Sûrement, les billes captent si brillamment la lumière ! Petites fées, « sorcinettes », elles jouent de leurs pouvoirs en se mirant dans les yeux des petits où elles allument des feux follets de joie.

Bébé en péril !

le 12 novembre 2010. dans La une, Humour, Société

Bébé en péril !

Pour assurer la surveillance nocturne d'un père fort âgé, j'ai fait récemment l'acquisition d'un dispositif d'écoute qu'on utilise généralement pour les bébés. L'appareil, de marque universellement connue, se compose d'une "unité bébé" et d'une "unité parents" pouvant communiquer en permanence à plusieurs mètres de distance, à travers les murs, etc. En fonction du réglage sonore, les bienheureux parents sont en mesure de capter le moindre souffle, soupir et gargouillis du bébé, de percevoir ses cris, larmes et bruits suspects sans avoir à se déplacer jusqu'à sa chambre. Ils peuvent babiller avec lui, grâce à la fonction "talk" (qui ne signifie pas "talquer", mais parler), et aussi lui jouer une berceuse (cinq mélodies apaisantes sont proposées), qui aidera toute la maisonnée à trouver  ou retrouver le sommeil. "The stuff that dreams are made of" disait Shakespeare, et un peu plus tard Sam Spade dans LE FAUCON MALTAIS.

Cet appareil m'a rendu quelques signalés service et j'en aurais fait la publicité moyennant une modeste obole, si l'on ne m'avait rapporté l'incident suivant.

Massage à la tronçonneuse

Ecrit par Eric Eymard le 08 novembre 2010. dans La une, Humour, Voyages

Massage à la tronçonneuse

« Masser : pétrir différentes parties du corps ».

Il y a quelques mois, une dame pétrit les différentes parties de mon corps, avec l’application d’un boulanger qui prépare son pain.

Je fus massé au SPA de l’hôtel Hilton-Nordica de Reykjavik. C’était le cadeau d’anniversaire d’Olivier et Thorunn.

En arrivant, un peignoir et une serviette me furent remis. Je devais prendre une douche et me savonner avant d’être relaxé. N’ayant aucune expérience significative des us et coutumes du massage islandais, ni d’ailleurs du massage en général, je me douchai avec mon maillot de bain. Si bien qu’en arrivant dans la petite pièce où se trouvait la table de torture, dissimulée sous l’apparence d’un lit confortable avec draps et couverture, j’étais encore fortement humide. Un détail.

J’avais souhaité être manipulé par une femme.

Les Gadins célèbres (Suite)

Ecrit par Elisabeth Itti le 29 octobre 2010. dans La une, Humour

Les Gadins célèbres (Suite)

Ma chronique (sur les gadins célèbres) a suscité des réactions auprès d’amis. Quelques-uns se sont chargés de me rafraîchir la mémoire et de me rappeler mes turpitudes passées.

Mais aussi je tenais à rassurer mes lecteurs, qui demandaient de mes nouvelles, qui disaient s’inquiéter et croire à pire si je restais silencieuse.
Voici ce que Cécile a retrouvé sur un blog en 2007 (quelle mémoire), mon entrée fracassante dans une salle de projection à la biennale de Lyon, où une estrade s’était traîtreusement mise sur mon passage, et sur laquelle je me suis vautrée peu glorieusement. Miracle il n’y avait personne dans la salle pour glousser et s’esclaffer de ma bévue.

Symétries ou un 5 à 7 de 9 à 10

le 25 octobre 2010. dans La une, Humour

Symétries ou un 5 à 7 de 9 à 10

Vaudeville contemporain à 4 personnages

• Les protagonistes :

Monsieur A, mari volage et cocu

Madame A, son épouse cocue et volage

Monsieur B, amant putatif de Madame A

Madame B, son épouse, putative maîtresse de Monsieur A

• L'argument

Ce matin-là, Monsieur A attend impatiemment que sa femme parte au travail afin de s'offrir son premier petit tête-à-tête avec Madame B, laquelle attend - impatiemment - son signal dans un café voisin.

Un fauteuil pour deux

le 18 octobre 2010. dans La une, Humour

Un fauteuil pour deux

Le Dr. Finkelstein, dont je vous ai narré la fin tragique, ne laissait pas seulement deux yachts et une veuve éplorée, mais un FILS, dentiste de son état, exerçant aujourd'hui sous le nom de "Dr. Stein" afin de se dissocier plus complètement de son père (on est prié de prononcer son nom "Stains" ou, mieux encore "Stine", comme l'exige Gene Wilder dans FRANKENSTEIN JUNIOR.)

Nanti d'une clientèle haut de gamme, Stein est un homme d'esprit, qui ne répugne pas à échanger de fines plaisanteries sur l'odontologie et la cruauté des arracheurs de dents. Il tolère mes saillies et devinettes récurrentes, comme celle-ci : "Quel est le film favori des dentistes ?", à quoi il est censé répondre "LES FRAISES SAUVAGES", avant de me laisser le temps de m'esclaffer bruyamment, puis d'entrer, si j'ose dire, dans le vif du sujet.

Lors de mon check-up printanier (qu'il conviendrait plutôt d'écrire shake-up", tant j'en sors secoué), j'ai introduit une petite variation dans la devinette en question : "Ah non, c'est UN FAUTEUIL POUR DEUX !"

Un enfant qui promet...vraiment

le 11 octobre 2010. dans France, La une, Humour

Un enfant qui promet...vraiment

Un jour de 1963, dans le cabinet du Dr. Finkelstein, pédopsychiatre à Neuilly…

"Alors, chère Madame, quoi de neuf depuis notre dernier rendez-vous?"

"Et bien, Docteur, je suis vraiment inquiète. Le petit est vraiment très renfermé, et puis il a des réactions vraiment bizarres."

"Vraiment? Vous pourriez préciser?"

(Le Docteur se cale dans son fauteuil, adoptant un air vaguement soucieux, comme si le cas  du petit N. l'intéressait… vraiment. Si l'on pouvait lire dans ses pensées à cet instant précis, on verrait défiler des chiffres, s'échafauder des calculs… 8 séances à 300 f. par jour x 5 jours x 52 semaines/an, moins 15 jours à Noël et un mois en août, ça devrait me faire un deuxième bateau dans 6 ans, et la retraite avant 50…)

<<  1 2 3 4 [56 7  >>