Spiritualité d'Asie

le 21 juin 2010. dans Religions

Spiritualité d'Asie

C’est un entretien avec les maitres de la sagesse d’Asie, qui ne se terminera pas avant d’avoir bouleversé vos principes, vos dogmes, votre perception du monde.

Vous aussi vous aurez une ceinture de soie comme les disciples de Confucius, où ses paroles furent inscrites pour atteindre l’excellence de Confucius.

Le maitre dit : « Approfondir ma compréhension dans le silence, étudier sans me lasser et enseigner sans relâche, ai-je au moins fait cela ? »

Vous serez vous aussi assis sous l’arbre comme Bouddha, vous y recevrez l’illumination, comme si vous entendiez le sermon de Bénarès, alors vous rechercherez son enseignement, les quatre nobles vérités se révéleront à vous, le dépassement de vos souffrances.

Vous ne vous arrêterez pas là, vous irez jusqu’à lire des textes du Mengzi, j’ai peur que vous vous arrêtiez là, alors je vous en donne un extrait : « Il apparait ainsi que, sans un cœur qui compatit à autrui, on n’est pas humain; sans un cœur empreint de modestie et de déférence, on n’est pas humain. Sans un cœur qui distingue le vrai et le faux, on n’est pas humain. Un cœur qui compatit est le germe du sens de l’humain ; un cœur qui éprouve la honte est le germe du sens du juste; un cœur qui est empreint de modestie et de déférence est le germe du sens du rituel; un cœur qui distingue le vrai du faux est le germe du discernement. L’homme possède en lui ces quatre germes, de la même façon qu’il possède quatre membres. »

J’ai envie, j’ai vraiment envie de parler de ma prose bouddhiste :

Bouddha

J’ai été dans les jardins d’été de Beijing, j’ai trouvé toute la philosophie chinoise

Je me suis promenée pleine de sérénité en quête de Bouddha

Ses préceptes, son essence, son islam étaient miens.

On ne peut pas vivre sa foi sans la sagesse asiatique, la révolution culturelle maoïste a voulu faire disparaitre cette gnose, cette haute pensée chinoise, l’esprit de ces maitres. Elle doit s’incarner en nous, les dictatures communistes ou l’étroitesse d’esprit ou l’attachement au monothéisme ne doivent pas fermer la voie à cette spiritualité, l’origine de la spiritualité est en Asie, bien avant le judaïsme le christianisme et l’islam.

L’accomplissement du sage ne se fait pas sans les maîtres d’Asie.

Nous sommes maintenant des compagnons d’ascétisme, vous ne connaitrez plus l’ignorance, vous serez éveillé.

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.